Quesnel (Frédéric-Auguste)

Un article de la Mémoire du Québec (2020).

  • Homme de loi (avocat) et homme d'affaires (spéculateur foncier, commerçant de fourrures et financier) né en 1785 à Montréal.

Études au Collège Saint-Raphaël de Montréal.
Participe à la Guerre anglo-américaine de 1812-1814 comme capitaine de la milice.
Député du Parti canadien-PC de Kent (1820-1830), puis du Parti patriote-PP de Chambly (1830-1834) à la Chambre d'assemblée du Bas-Canada-CABC.
Vote contre les Quatre-vingt-douze résolutions.
Membre du Conseil exécutif du Bas-Canada-CEBC (1837-1841).
Député de Montmorency à la Chambre d'assemblée du Canada-Uni-CACU (1841-1844).
Conseiller au Conseil législatif du Canada-Uni-CLCU (1848-1866).
Président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal-SSJBM (1860).
Président de la Banque du peuple (1859-1865). Fils de Joseph-Marie Quesnel.
Maire de Montréal (1871-1873)
Père adoptif de Charles-Joseph Coursol.
Frère de Jules-Maurice Quesnel. Beau-frère de Côme-Séraphin Cherrier. Oncle de Charles-Joseph Coursol.
Décès en 1865 à Montréal.

  • Distinctions -


Le a rue Quesnel et la terrasse Quesnel de Montréal honorent sa mémoire.

  • Crédits -


Dictionnaire des parlementaires du Québec 1792-1992 (direction de Suzanne Allaire et Dominique Johnson, Les Presses de l'Université Laval à Québec, 1993)

Les rues de Montréal. Répertoire historique (Ville de Montréal, éditions du Méridien, 1995)

Outils personels