Richer dit Laflèche (Louis-François)

Un article de la Mémoire du Québec (2020).

Missionnaire à Rivière-Rouge dans la terre de Rupert (1844-1856).
Vicaire général du diocèse de Saint-Boniface, Manitoba (1853-1856).
Professeur de mathématiques et de philosophie, prèfet, puis supérieur du Séminaire de Nicolet (1856-1866).
Évêque coadjuteur (1866-1870), puis évêque (1870-1898) de Trois-Rivières.
Lutte pendant 10 ans contre le démembrement de son diocèse et cède devant la décision de Léon XIII en 1885.
Faisant partie du groupe des Ultramontains, comme Mgr Ignace Bourget, il en devient le chef absolu en 1876, lorsque Mgr Bourget démissionne.
Combat Wilfrid Laurier à propos des écoles du Manitoba, mais cède lorsqu'il apprend que la décision du gouvernement est approuvée par le pape.
Décès en 1898 à Trois-Rivières.

  • Publications - Liste partielle


Notes sur la langue des Cris (1849)
Quelques considérations sur les rapports de la société civile avec la religion et la famille (1866)

  • Distinctions -


Le nom de la rue Laflèche de Montréal honore sa mémoire comme celui du canton de Laflèche proclamé en 1868 et situé sur le territoire de la municipalité de Baie-Comeau dans la région de Manicouagan (Côte-Nord)

  • Crédits :


Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord (Réginald Hamel, John Hare et Paul Wyczynski, Fides, 1989)

Outils personels