Roy (Michel ; dit Châtellerault)

Un article de la Mémoire du Québec (2020).

  • Militaire, défricheur et homme de loi (notaire seigneurial), huissier, procureur royal, et commandant dans la seigneure de Sainte-Anne (Sainte-Anne-de-la-Pérade) de milice né vers 1646-1649 à Senillé (Vienne, Poitou, France).

Arrive en Nouvelle-France le 12 septembre 1665 comme soldat de la Compagnie de La Noraye du Régiment de Carignan-Salières.
S'établit dans la seigneurie de Sainte-Anne-de-la-Pérade (33) sur une concession de 3 arpents de front par 40 de profondeur (partie à l'extrémité nord-est de l'île Saint-Ignace et partie sur la terre ferme) octroyée par Michel Gamelin.
Père de la lignée Roy/Aubé d'Amérique.
Épouse Françoise Aubé ou Hobbé à Québec en 1668 ; de cette union sont issus Catherine Roy (mariée à Claude Rivard), Edmond Roy (marié à Marie-Anne Janvier), Michel Roy (marié à Madeleine Quatre-Sous), Pierre Roy (marié à Marie Hamelin) et Marguerite Roy (mariée à Joseph Gouin).
Décès en 1709 dans la seigneurie de Sainte-Anne-de-la-Pérade (33).
En 1729, il avait 48 descendants.

  • Crédits -


Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Presses de l'Université de Montréal, 1983)
Naissance d'une population - Les Français établis au Canada au XVIIe siècle (Presse de l'Université de Montréal, 1987)

Outils personels