Saint-Basile-le-Grand (municipalité de ville)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • Superficie - 34,82 km2.
  • Gentilé - Grandbasilois, oise.


  • Éphémérides -


1870
(23 novembre 1870) Érection canonique par détachement de celles de Saint-Joseph-de-Chambly et de Saint-Bruno et ouverture des registres de la paroisse Saint-Basile-le-Grand.
1871 Nomination du premier curé résidant.
(15 juin 1871) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Basile-le-Grand.
1876 Construction de l'église paroissiale.
1923 La population de la paroisse est de 600 âmes.
1936 (13 décembre 1936) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Basile-le-Grand.
1969 La municipalité de la paroisse de Saint-Basile-le-Grand devient ville.
1979-1980 Marc Levy obtient des permis du gouvernement du Québec pour entreposer des BPC (biphényles polychlorés) à Saint-Basile-le-Grand et à Shawinigan-Sud.
1981 Le conseil de la municipalité adopte un règlement prohibant l'entreposage de matières toxiques sur son territoire; des amendes de 300,00 $ par jour commencent à être imposées à Marc Levy ; Levy n'acquitte pas ses amendes, mais le gouvernement du Québec demande à la municipalité de ne pas insister ou de voir l'entreprise de Levy faire faillite.
1985 Le nouveau ministre de l'Environnement, Clifford Lincoln menace de révoquer le permis de Levy s'il n'améliore pas la sécurité de son site d'entreposage.
1988
(23 août 1988) Catastrophe écologique ; incendie de l'entrepôt de BPC de Marc Levy; bilan: évacuation de 3 300 résidants qui sont tenus à l'écart de leurs logements de Saint-Basile-le-Grand, de Saint-Bruno-de-Montarville et de Sainte-Julie pendant 17 jours.
(24 août 1988) Marc Levy se réfugie à Miami (Floride).
(31 août 1988) Alain Chapleau, un employé d'entretien de l'entrepôt de Marc Levy, déclare au commissaire-enquêteur Cyrille Delage que c'est lui qui a mis le feu à l'entrepôt ; Chapleau, 27 ans, est ensuite accusé d'incendiat.
1989
(31 janvier 1989) Alain Chapleau (qui aurait mis le feu à un hangar rempli de BPC à Saint-Basile le 23 août 1988) est acquitté des accusations qui pesaient contre lui parce que la police aurait obtenu illégalement sa confession.
1990
La population de Saint-Basile-le Grand est de 8 852 habitants.
1998
(7 juillet 1998) Une partie des BPC de l'entrepôt incendié en 1988 quitte Saint-Basile pour être brûlés à Swan Hills (Alberta).
2000
La population de Saint-Basile-le Grand est de 12 822 habitants.
2001
(7 mai 2001) Le conseil de ville adopte un règlement visant à éliminer de son territoire les repaires fortifiés utilisés par les motards criminels (Hells-Angels et Evil Ones) installés depuis quelques années dans un secteur résidentiel de la ville.
2002
(1er juin 2002) Annonce du regroupement des services de police de Beloeil, Calixa-Lavallée, Carignan, Chambly, Contrecoeur, McMasterville, Mont-Saint-Hilaire, Otterburn Park, Saint-Amable, Saint-Antoine-sur-Richelieu, Saint-Basile-le-Grand, Saint-Charles-sur-Richelieu, Saint-Denis-sur-Richelieu, Saint-Jean-Baptiste, Sainte-Julie, Saint-Marc-sur-Richelieu, Saint-Mathieu-de-Beloeil, Varennes et Verchères sous le nom de Régie de police Richelieu-Saint-Laurent.
2004
(26 août 2004) Alain Saint-Onge, jusque-là directeur adjoint de la sécurité publique de Laval devient le premier directeur de la Régie de police Richelieu-Saint-Laurent.
2006
(30 janvier 2006) Le forteresse des Hells-Angels est détruite sur ordre de la Cour.
2010
La population de Saint-Basile-le Grand est de 16 561 habitants.

  • Attraits :


Église Saint-Basile (1876).

  • Sports -


Golf ; un parcours de 18 trous (Rive-Sud).

  • Toponymie -


Saint-Basile rappelle le souvenir de Basile Daigneault, fondateur et premier maire de la municipalité, donateur du terrain pour la construction de l'église.

  • Repères géographiques -


Sur le versant droit du bassin du Saint-Laurent.
Au sud-sud-ouest de Beloeil, sur la rivière Richelieu.
Diocèse de Saint-Jean-Longueuil.
Municipalité régionale de comté de La Vallée-du-Richelieu.
Communauté métropolitaine de Montréal-CMM.
Région touristique de la Montérégie.

  • Accès : Boulevard Sir-Wilfrid-Laurier (116) x Route 223.

Carte 9.

Carte 9 sur Google Maps

Outils personels