Saint-Marcellin (municipalité de paroisse)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • Superficie - 117,01 km2.
  • Gentilé - Marcellinois, oise.


  • Éphémérides :


1868 Proclamation du canton de Neigette.
1899 Fondation de la mission Saint-Marcellin.
1909 Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Saint-Marcellin.
1918 Proclamation du canton de Ouimet.
1919 Nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse Saint-Marcellin.
1921 (13 mai) Érection canonique de la paroisse Saint-Marcellin ; son territoire couvre une partie des cantons de Ouimet, Neigette et Macpès.
1922 Proclamation du canton de Macpès.
1923 La population de la paroisse est de 300 âmes.
1924 Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Marcellin.
1944 (3 juillet) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Marcellin.
1990 La population de Saint-Marcellin est de 311 habitants.
2000 La population de Saint-Marcellin est de 321 habitants.
2010 La population de Saint-Marcellin est de 344 habitants.


Service :

Pont de Saint-Marcelin construit en 1956 dans l'axe du 10e rang Est.

  • Toponymie :


Macpès, nom d'abord donné au lac, pourrait être un une expression malécite signifiant «grande baie» ou «grand lac» ; selon certains, ce terme pourrait être une déformation de megwatpes signifiant «cheveux rouges».
Neigette signifie faible chute de neige.
Ouimet rappelle le souvenir de Gédéon Ouimet, premier ministre du Québec (1873-1874).
Saint Marcellin a été choisi comme patron de la paroisse parce que le premier curé y arriva le jour de la fête de ce saint.

  • Repères géographiques -


Sur le versant droit du bassin du Saint-Laurent.
Au sud-est de Rimouski.
Diocèse de Rimouski.
Municipalité régionale de comté de Rimouski-Neigette.
Région touristique du Bas-Saint-Laurent.

  • Accès : Route 234 via Route 132 et Route 298.

Carte 3.

Carte 3 sur Google Maps

Outils personels