Sainte-Justine (municipalité)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • Superficie - 124,55 km2.
  • Gentilé - Justinien, ienne.


  • Éphémérides -


1860 Arrivée des premiers colons venus de Saint-Charles-de-Bellechasse, Sainte-Claire, Saint-Anselme et Beauceville.
1862 Construction du monastère de Notre-Dame de la Trappe du Saint-Esprit par les cisterciens de la stricte observance qui desservent la paroisse de La Trappe-du-Saint-Esprit. (14 mars) Proclamation du canton de Langevin.
1865 Ouverture des registres de la paroisse de La Trappe-du-Saint-Esprit.
1870 (1 janvier) Constitution de la municipalité du canton de Langevin.
1872 Abandon de la Trappe et transport de l'église du monastère au village.
1874 Démolition du monastère, les matériaux récupérés servant à la construction des maisons des colons.
1890 (6 février) Érection canonique de la paroisse Sainte-Justine qui remplace la paroisse de La Trappe-du-Saint-Esprit ; son territoire couvre une partie des cantons de Ware et Langevin.
1892 (27 janvier) La municipalité du canton de Langevin devient celle de la paroisse de Sainte-Justine.
1909 Le chemin de fer de la Quebec Central Railway Company se rend à Sainte-Justine.
1912 (19 septembre) Fondation de la Caisse populaire de Sainte-Justine.
1913 Inauguration de l'église paroissiale.
1923 La population de la paroisse est de 1 750 âmes. Liquidation de la Caisse populaire de Sainte-Justine.
1938 (9 octobre) Fondation de la Caisse populaire de Sainte-Justine.
1975 Fondation de la compagnie Rotobec par Marcel Cayouette et son épouse, Justine Leblond ; cette entreprise est spécialisée dans la conception, la fabrication et la commercialisation d'équipements de manutention, d'abattage et de transport de produits forestiers (en particulier le grappin forestier dont elle est le plus important producteur au monde).
1990 La population de Sainte-Justine est de 2 035 habitants.
1993 (12 juin) La municipalité de Sainte-Justine abandonne son statut de paroisse.
2000 La population de Sainte-Justine est de 1 946 habitants. La compagnie Rotobec de Sainte-Justine met en marché des autochenilles avec son TS 200 développé pour le surfaçage et l'entretien des sentiers de motoneige et de ski de fond ; la compagnie compte 240 employés et son chiffre d'affaires est de 30 millions de dollars.
2010 La population de Sainte-Justine est de 1 822 habitants.
2012 Un gisement d'or découvert entre Saint-Julienne et Saint-Magloire par la compagnie Golden Hope réèle la présence possible de 90 000 onces d'or.

Justiniens cités dans La Mémoire du Québec -

Roch Carrier, Gatien Lapointe, Robert Perron.

  • Attraits :


Église Sainte-Justine (1913) ; orgue Casavant (1913).
Chapelle Sainte-Anne (1921) ; érigée par le curé Adrien Kirouac.
Site historique des Pères Trappistes ; 700, route 204 Est ; premier établissement trappiste au Canada ; établie en territoire québécois par les Cisterciens de la stricte observance ; petit musée contenant des maquettes et des objets ayant appartenu à ces moines.

  • Économie -


Agriculture.
Exploitation de la forêt.
Compagnie Rotobec (construction de véhicules à chenilles pour damage de neige).

  • Services -


Aéroport privé.

  • Toponymie -


Langevin rappelle le souvenir de Hector-Louis Langevin, ministre des Travaux publics du Canada (1879-1891).
Sainte-Justine rappelle le souvenir de Marie-Justine Têtu, épouse de Hector-Louis Langevin.
Ware rappelle le souvenir de William Ware, l'arpenteur gouvernemental qui explore la région en 1825.

  • Repères géographiques -


Sur le versant droit du bassin du Saint-Laurent.
À l'est de Saint-Georges, sur la rivière Famine.
Diocèse de Québec.
Municipalité régionale de comté des Etchemins.
Région touristique de la Chaudière-Appalaches.

  • Accès : Route 204 via Route 173.

Carte 6.

Carte 6 sur Google Maps

Outils personels