Sergent (Louis-Philippe ; dit Langlais)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • Né en 1699 à Worcester (Maine, USA) sous le nom de Daniel Sargent (son père, Digory Sargent était originaire de Cornouaille, Angleterre).

Pris en guerre par les Abénaquis qui le cèdent au gouverneur Philippe de Rigaud de Vaudreuil.
Baptisé en novembre 1707 sous le nom Louis-Philippe Sergent, il était dit Langlais.
S'établit dans la seigneurie de Rivière-Ouelle (162).
Père de la lignée Sergent/Lavoie d'Amérique.
Épouse Marguerite Lavoie dans la seigneurie de Rivière-Ouelle (162) en 1718 ; de cette union sont issus Marguerite Sergent dit Langlais, Jean-François Sergent dit Langlais et Marie-Madeleine Sergent dit Langlais (épouse de Joseph Hudon dit Beaulieu).
Aussi appelé Sérien.
Selon certains de ses descendants, Sérien pourrait être une transformation graphique de Sargent que l'usage a transformé en Sergent, puis en Serjent qui devint Serient lorsque dans l'écriture, le j disparaît en faveur du i à cause de la similitude de prononciation de ces 2 lettres à une certaine époque ; le patronyme «Sérien, anglois de nation», serait apparu pour la première fois dans les registres paroissiaux de la paroisse Notre-Dame-de-Liesse de Rivière-Ouelle.

  • Crédits -


Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Presses de l'Université de Montréal, 1983)

Outils personels