Tarieu (Thomas de Lanaudière et de LaPérade)

Un article de la Mémoire du Québec (2020).

  • Militaire né en 1644 dans la paroisse Notre-Dame de Mirande (Guyenne, France).

Arrive en Nouvelle-France le 12 septembre 1665 comme enseigne de la Compagnie de Saint-Ours du Régiment de Carignan-Salières. il avait 21 ans à son arrivée en Nouvelle-France
S'établit à Québec.
Père de la lignée Tarieu/Denys d'Amérique.
Épouse Marguerite-Renée Denys à Québec le 16 octobre 1672 ; de cette union sont issus Louise-Rose Tarieu (religieuse chez les ursulines de Québec), Louis Tarieu (enseigne de l'armée porté disparu en 1689) et Pierre-Thomas Tarieu de La Naudière et de La Pérade (marié à Marie-Madeleine Jarret de Verchères).
Le 29 octobre 1672, on lui concède, conjointement avec Edmond de Suève, la seigneurie de Sainte-Anne-de-la-Pérade (33).
En 1674, il est nommé commandant par intérim de l'île de Montréal en l'absence du gouverneur François-Marie Perrot).
En 1677, il fait commencer la construction de la partie nord-est de son manoir seigneurial (50 pieds de front sur 26 pieds de profondeur en pierres de grève à un étage) ; selon une autre source, la construction du manoir aurait débuté en 1673.
Décès en 1678 (Mai) dans la seigneurie de Sainte-Anne-de-la-Pérade (33).
En 1729, il avait 8 descendants.

  • Crédits -


Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Presses de l'Université de Montréal, 1983)
Naissance d'une population - Les Français établis au Canada au XVIIe siècle (Presse de l'Université de Montréal, 1987)
Pour le Christ et le Roi. La vie au temps des premiers Montréalais (Fondation Lionel-Groulx, sous la direction d'Yves Landry, Libre Expression, Art Global, 1992)
Histoire de Lanaudière (Normand Brouillette, Pierre Lanthier, Jocelyn Moreau, INRS, Les Presses de l'Université Laval-PUL).

Outils personels