Tremblay (Michel)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • En 1977, Gauthier s'évade d'un atelier de travail de détenus de Laval.

Le 7 février 1978, Michel Roy, le directeur du pénitencier de Sainte-Anne-des-Plaines est tué alors qu'il enléve la neige en face de sa résidence de Pointe-aux-Trembles. Gérald Gauthier et deux autres anciens détenus du pénitencier (Jacques Doyon et Michel Tremblay) s'approchent de Roy et Michel Tremblay tire à sept reprises à la tête de Roy.
En juin 1978, Gauthier est arrêté alors qu'il est soupçonné d'un vol dans une banque de la Rive-Sud de Montréal ; il est alors accusé du meurtre de Michel Roy.
En 1982, Jacques Doyon devient délateur et raconte l'incident au cours duquel, lui-même, Michel Roy et Gérald Gauthier ont assassiné Michel Roy ; ils voulaient attirer l'attention sur les pénibles conditions de détention au pénitentier de Sainte-Anne-des-Plaines.
Le 16 janvier 1982, Gauthier et Tremblay sont reconnus coupables de meurtre prémédité et condamnés à la prison à perpétuité sans possibilité de libération avant 25 ans derrière les barreaux.
En 1984, Gauthier et un groupe de détenus étranglent un meurtrier dans la cour d'exercice du pénitencier de Millhaven, Ontario. Plus tard en 1984, Gauthier tente d'étrangler un codétenu.
Gauthier plaidera coupable d'homicide involontaire (manslaughter) et de tentative de meurtre et sera condamné à deux peines de 10 ans de prison.
Le 7 mai 2014, Gauthier est transféré à une prison à sécurité minimum.

Outils personels