Victoria (pont)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • Victoria (pont). (G)

Enjambe le Saint-Laurent entre Montréal et Saint-Lambert.

  • Fiche technique -


  • Dimensions :


longueur totale : 2 010 m ); 1 800 m selon Wikipedia) ; 2790 m selon Le Devoir du 18 mars 2016, page A6 : Isabelle Paré;
largeur totale : 20,3 m ;
hauteur libre au centre du fleuve : 18,3 m ;
24 pilliers ;
25 travées à poutres d'acier reposent sur 24 piliers ; 1 500 000 rivets d'acier utilisés pour assembler la structure d'acier dont les pièces ont été fabriquées en Angleterre.
242 pieds (73,76 m) et 247 pieds (75,28 m) entre les pilliers ; 330 pieds (100,58 m) entre les pilliers ; pour le pillier sud il a fallu creuser 80 pieds (24,4 m) pour atteindre le roc ; pour le pillier nord il a fallu creuser 55 pieds (16,76 m) pour atteindre le roc.
une voie de chemin de fer et 2 voies carrossables de chaque côté ;
Ingénieur du projet : Robert Stephenson, fils de l'inventeur de la locomotive à vapeur à roues adhérentes en 1813, George Stephenson ; N. B.selon Le Devoir du 19 mars 2016, page A6, le pont serait l'oeuvre de l'ingénieur anglais James Hodge.

Coût initial : 6,8 M $.

  • Éphémérides -


1853
(22 juillet) Début de la construction du premier des 24 pilliers en pierres calcaires extraites des carrières de Pointe-Claire et de l'île Lamothe dans le lac Champlain.
1853
(Septembre 1853) Octroi du contrat à la compagnie Peto, Brassey et Betts pour la construction d'un pont tubulaire en acier et bois selon les plans de l'ingénieur anglais, Robert Stephenson, fils de l'inventeur de la locomotive à vapeur ; les plaques d'acier étaient fabriquées à Birkenhead (Angleterre) et quittaient l'Angleterre prêtes à être assemblées sur le chantier.
Selon Le Devoir (Isabelle Paré, 20 mars 2016) le pont aurait plutôt été construit selon des plans de l'ingénieur anglais James Hodge et la longueur du pont serait de 2 790 m exposé à un courant de 11 noeuds. Environ 3 000 ouvriers (majoritairement des Irlandais ; 450 tailleurs de pierres et 500 marins affectés aux manoeuvres de 74 barges et deux remorqueurs à vapeur) auraient travaillé à la construction du pont et toutes les pièces d'acier auraient été fabriquées en Angleterre.
1854 Début de la construction du pont.
1859
(26 mars 1859) L'oeuvre est complétée.
Chacune des sections du pont comporte 5 000 pièces de structure fabriquées en Angleterre, transportées par bateau puis assemblées et boulonnées sur place avec près de 500 000 rivets.
(24 novembre 1859) George-Étienne Cartier, procureur général du Bas-Canada est le premier membre du gouvernement à traverser le pont.
(12 décembre 1859) Le pont est ouvert à la circulation ferroviaire ; un premier train chargé de blocs de pierre traverse sur le pont.
(17 décembre 1859) Un premier train de passagers traverse sur le pont.
1860
(25 août 1860) Inauguration officielle du pont par le prince de Galles (futur roi Edward VII d'Angleterre) ; le premier pont en Amérique du Nord à franchir un grand fleuve.
1870
Perçage de trous dans le couloir fermé du pont Victoria pour faciliter l'évacuation de la fumée des locomotives.
1897
(4 mai 1897) Début du remplacement de la structure tubulaire par une superstructure ajourée reposant sur les piliers originaux ; la largeur du tablier est portée de 4,87 m à 20,11 m ; elle comporte 2 voies de chemin de fer, une voie pour voitures, une voie pour tramways électriques et un trottoir pour piétons.
1898
(13 décembre 1898) Un premier train de passagers traverse la partie reconstruite ; le pont est rebaptisé Victoria Jubilee Bridge pour commémorer le 60e anniversaire du règne de la reine Victoria.
1899
(1er décembre 1899) Le pont est ouvert à la circulation des piétons, des voitures et des tramways ; une première automobile emprunte le pont.
Fin du XIXe siècle Deux voies de tramway sont ajoutées sur le pont
1908
Mise en exploitation des tramways électriques entre Montréal et Saint-Lambert.
1909
Élimination du trottoir pour piétons ; une ligne de tramways reliant Montréal à Saint-Lambert, Longueuil et Granby est aménagée par la Montreal & Southern Counties Railway.
1919
Fondation du Canadian National Railway Company.
1923
Nationalisation de la Grand Trunk Railway Company ; ses chemins de fer et le pont Victoria passent à la Canadian National Railway Company.
1930
(14 mai 1930) Ouverture du Harbour Bridge (Pont Jacques-Cartier), le second pont reliant Montréal à la rive sud du Saint-Laurent.
1935
Ajout d'une passerelle rattachée à la ferme amont pour le passage des automobiles vers Saint-Lambert.
1955
Ajout d'une passerelle rattachée à la ferme aval pour le passage des véhicules vers Montréal.
1956
(Octobre 1956) Élimination de la voie pour tramways au profit des automobiles.
1961
Fin des travaux de construction du système de passage alternatif au-dessus de la voie maritime du Saint-Laurent.
1962
(29 juin 1962) Ouverture du Pont Champlain à la circulation automobile.
1987
Une entente intervient entre le Canadien National et le ministère des Transports du Québec pour l'utilisation du pont par les automobilistes ; aux heures de pointe, le pont est utilisé à sens unique : le matin, vers Montréal, le soir, vers Saint-Lambert.
1995
Le Canadien National étant privatisé, le pont devient sa propriété privée.
2000
Le gouvernement fédéral refait la partie réservée aux véhicules au coût de 46 M $.
2010
Circulation annuelle : 9 millions de véhicules.
2017 (16 mai 2017) la compagnie Canada Land de la Couronne fédérale annonce qu'elle a vendu à Hydro-Québec le terrain situé à l'angle des rues Bridge et des Irlandais que la communauté d'origine irlandaise (Ancient Order of Hibernians et la Montreal Irish Monument Park Foundation) convoitaient pour l'aménagement d'un parc commémoratif dédié au souvenir des immigrants Irlandais morts du typhus près de cet endroit à la suite de leur émigration d'Irlande causée par la grande famine de 1847. Hydro-Québec veut y aménager une sous-station électrique rendue nécessaire pour l'alimentation en électricité du Réseau électrique métropolitain-REM projeté par la Caisse de Dépot et Placement du Québec-CDPQ. Le site était originellement situé plus près du fleuve, mais le remplissage de l'espace au-delà du site a eu comme effet d'éloigner le fleuve. Une clause du contrat de vente par Canada Land à Hydro-Québec oblige cette dernière à ériger près de la sous-station un memorial en l'honneur des victimes irlandaises du typhus. (The Gazette, 19 mai 2017, pages A1 et A2)

  • Toponymie -


Originellement nommé Victoria Bridge, le pont est rebaptisé, en 1901, Victoria Jubilee Bridge à l'occasion du jubilé de diamant de la reine Victoria. L'usage a cependant consacré le nom originel.

  • Repères géographiques -


Régions touristiques de Montréal et de la Montérégie.
Carte 9 et Carte 12.

Carte 9 sur Google Maps
Carte 12 sur Google Maps

  • Crédits -


Montréal, son histoire, son architecture (Éditions La Presse, 1987)
Le Devoir (Isabelle Paré, 19 mars 2016, page A6)

Outils personels