Émond (Bernard)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Cinéaste (réalisateur, documentariste, scénariste) et homme de sciences (anthropologue) né en 1951 à Montréal. Travaille pendant plusieurs années dans le Grand-Nord canadien à la télévision des Inuits.


  • Filmographie - Liste partielle


Ceux qui ont le pas léger meurent sans laisser de trace (cinéma, réalisateur, 1992)
L'Instant et la patience (cinéma, réalisateur, 1994)
Octobre (cinéma, producteur, 1994)
La Terre des autres (cinéma, réalisateur, 1995)
L'Épreuve du feu (cinéma, réalisateur, 1997)
Le Temps et le lieu (cinéma, réalisateur, 2000)
La Femme qui boit (cinéma, scénariste, réalisateur, 2001)
20h17 rue Darling (avec l'actrice Élise Guilbault, cinéma, scénariste, réalisateur, 2003)
La Neuvaine / The Nova (cinéma, scénariste, réalisateur, 2005)
Contre toute espérance (cinéma, scénariste, réalisateur, 2007)
Ce qu'il faut pour vivre (cinéma, scénariste, réalisation de Benoît Pilon, 2008)
La Donation (cinéma, scénariste, réalisateur, 2009)
Tout ce que tu possèdes (réalisateur, 2012)
Journal d'un vieil homme (réalisateur, 2015)
Une banale histoire (d'après le texte d'Anton Tchekov2016)
Pour vivre ici (réalisateur ; avec l'actrice Élise Guilbault, 2018)

  • Publications -


Il y a trop d'images (essai, Lux Éditeurs, 2011)

  • Distinctions -


Bayard d'or du meilleur film francophone au Festival international du film de langue française de Namur, Belgique (2001) pour La Femme qui boit.
Prix Génie du meilleur réalisateur (2002) pour La femme qui boit.
Prix Oecuménique et prix Environnement et Qualité de vie du Festival du film de Locarno (Italie) (2005).
Prix Jutra du meilleur scénario écrit avec Benoît Pilon pour Ce qu'il faut pour vivre. (2009).
Prix Génie du meilleur scénario écrit avec Benoît Pilon pour Ce qu'il faut pour vivre. (2009).
Prix Don Quichotte de la Fédération internationale des ciné-clubs, deuxième prix du jury Jeunesse et prix Qualité et Environnement du 62e Festival du film de Locarno, Suisse (2009) pour La Donation.
Prix spécial du Jury,
Prix Signis du jury oecuménique et Prix du public au Festival du film de Las Palmas de Gran Canaria aux îles Canaries (2010) pour La Donation.
Son film La Neuvaine est déclaré flim québécois de la décennie (2010 par l'Association québécoise des critiques de cinéma-AQCC
Prix Pierre-Vadeboncoeur (2011) pour Il y a trop d'images
En 2015, la compagnie de distribution Séville International propose quatre films québécois id est : Le journal d'un vieil homme de Bernard Émond, La passion d'Augustine de Léa Pool, Juste la fin du monde de Xavier Dolan et Les loups de Sophie Deraspe dans son catalogue de films inscrits pour les ventes au marché du film de Cannes au prochain Festival.

  • Bibliographie -


La Perte et le lien - Entretiens sur le cinéma, la culture et la société (Simon Galiero rencontre Bernard Émond, Mediaspaul, 2009)
Dictionnaire des intellectuels.les au Québec (Yvan Lamonde, Marie-Andrée Bergeron, Michel Lacroix et Jonathan Livernois, 2017)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)