Aboiteau (définition)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • En Acadie (Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick), les aboiteaux font partie des systèmes d'assèchement des terres marécageuses situées sur les bords de mer ; emprunté aux saulniers du Saintonge (France) qui l'avaient eux-mêmes emprunté aux Hollandais, le système est formé d'aboiteaux, de levées et de canaux ; les aboiteaux sont des mécanismes en forme d'écluses constitués de boîtes rectangulaires, chacune munie de deux clapets (l'un à l'entrée de la boîte, l'autre à la sortie) qui se ferment automatiquement à la marée montante, et s'ouvrent de même à la mer basse, facilitant, dans ce dernier cas, l'écoulement des eaux intérieures, c'est-à-dire qu'ils permettent à l'eau des marais de s'écouler par les canaux et empêchent l'eau de la mer de s'étendre dans les marais ; construites en bois de violon (conifère très résineux résistant au pourrissement aussi appelé épinette rouge ou mélèze laricin), les aboiteaux sont installés au niveau du marais qu'on veut assécher puis recouvertes par des levées ; les levées sont des ramparts, ou digues, érigés en talus qui protègent les prés naturels contre l'irruption des hautes marées dans les basses terres ; les canaux sont creusés dans les terres marécageuses afin de recueillir les eaux qu'elles contiennent et de les diriger vers l'extérieur des marais via les aboiteaux ; la description suivante faite par le Français Diéreville en 1699 explique le processus de construction des aboiteaux : «Ils plantent 5 ou 6 rangs de gros arbres tous entiers aux endroits par où la mer entre dans les marais, et chaque rang, ils couchent d'autres arbres le long, les uns sur les autres, et garnissent tous les vides si bien avec de la terre glaise bien battue, que l'eau n'y saurait plus passer. Ils ajustent au milieu de ces ouvrages un esseau de manière qu'il permet, à la marée basse, à l'eau des marais de s'écouler par son impulsion, et défend à la mer d'y entrer». À l'usage, le terme «aboiteau», désignant originellement la boîte à clapets, s'est étendu au système lui-même.


(Sources : Le Parler franco acadien et ses origines, Pascal Poirier, 1928 et la section Civilisation matérielle écrite par Clarence Le Breton dans le livre Les Acadiens des Maritimes : Études thématiques, 1980).

Barrage muni de vannes disposées de façon qu'elles se ferment quand la marée monte et qu'elles laissent s'écouler l'eau quand la marée baisse. (source : Dictionnaire des canadianismes, Gaston Dulong, Larousse, Éditions du Septentrion, 1989).

Barrages dont les vannes sont disposées de telle sorte qu'elles se ferment automatiquement quand la marée monte et s'ouvrent au baissant, afin de laisser l'eau s'écouler. Remblai qu'on établit le long des rivières. (source : Dictionnaire nord-américain de la langue fançaise (Louis-Alexandre Bélisle, 1979).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)