Aristilde (Whoody)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Le 18 février 2007, vers 17 h, Gabriel Dominique, 25 ans, membre du gang de rue des Bloods, est abattu par projectiles d'arme à feu et achevé d'une balle à la tête par un membre d'un groupe de 5 jeunes du gang de rue des Crips qui l'avait interpellé dans le stationnement du marché aux puces 5 Étoiles situé au 6245, boulevard Métropolitain dans l'arrondissement Saint-Léonard à Montréal ; la victime était un récidiviste connu de la police ; après leur coup, les complices s'enfuient en courant, puis s'engouffrent dans un autobus de la ligne 193 de la Société de transport de Montréal-STM ; un passant, qui les a vus monter dans l'autobus, a appelé le 911 pour alerter la police ; 3 caméras de surveillance vidéo filment les fuyards depuis leur arrivée dans l'autobus jusqu'à leur arrestation ; le vidéo permet de voir que Aristilde sort un objet de son pantalon et le glisse dans le sac à dos que Marco Montpoint venait de mettre devant lui ; des policiers surgissent à l'arrêt d'autobus situé à l'intersection de la rue Jarry et du boulevard des Galeries d'Anjou ; le jeune mineur et Marco Montpoint, 19 ans, dont on trouve une arme de calibre .357 Magnum dans le sac à dos, sont cueillis alors qu'ils s'apprêtent à descendre par l'avant du véhicule, et Sébastien Calixte, 19 ans, Yvony Mehu et Whoody Aristilde, sont arrêtés dans l'autobus où les policiers découvrent sur le plancher une autre arme, celle-ci de calibre .25 chargée ; aucune empreinte ne sera découverte sur les 2 armes ; Aristilde est accusé du meurtre prémédité de Dominique ; le mineur avoue qu'il a tiré sur la victime avec l'arme de calibre .25 et reconnaît sa culpabilité à une accusation de meurtre non prémédité ; accusé de meurtre prémédité, Marco Montpoint, reconnaît sa culpabilité à l'accusation réduite de complicité après le fait pour avoir caché le Magnum .357 dans son sac à dos ; Yvony Mehu et Sébastien Calixte ne sont pas accusés ; le 19 avril 2010, le procès d'Aristilde commence à Montréal ; le 26 avril 2010, l'avocat d'Aristilde ne fait comparaître qu'un seul témoin, Sébastien Calixte ; celui-ci affirme que c'est lui et non Aristilde qui a tué Dominique avec une arme qu'il a achetée au prix de 1 300 $ d'un type qu'il a connu alors qu'il était détenu à la prison de Bordeaux ; le 1er mai 2010, après avoir délibéré pendant 2 jours, le jury déclare Aristilde coupable de meurtre non prémédité ; le 13 mai 2010, le juge Claude Champagne le condamne à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 14 ans de sa peine derrière les barreaux.


Voir également Guerres des gangs.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)