Béland (Henri-Séverin)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)

Études au Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières, à l'Université Laval à Montréa-ULM et à l'Université Laval à Québec-ULQ.
Maire de Saint-Joseph-de-Beauce (1897-1899).
Député du Parti libéral du Québec-PLQ de Beauce à l'Assemblée législative du Québec-ALQ (1897-1902), puis à la Chambre des communes-Cdesc (1902-1925).
Ministre des Postes (11 août 1911 - 9 octobre 1911) dans le cabinet de Wilfrid Laurier.
Pratique la médecine en Belgique au cours de Première Guerre mondiale - 1914-1918 ; fait prisonnier comme citoyen britannique par les Allemands, il est détenu à Berlin pendant 3 ans selon une source ou 4 ans selon une autre source.
Ministre du Rétablissement des soldats à la vie civile (1921-1926) et ministre de la Santé (1921-1925) dans le cabinet de William Lyon Mackenzie King.
Sénateur du Parti libéral de la division de Lauzon (1925-1935).
Décès en 1935 à Pittsburgh (Ontario).

  • Publications - Liste partielle


Mille et un jours en prison - My Three Years in a German Prison (1919).

  • Distinctions -


Grand officier de l'Ordre de la Couronne de Belgique (1920).
Commandeur de l'Ordre de Saint-Grégoire-le-Grand (1927).
Le nom de l'avenue Henri-Béland de Montréal honore sa mémoire comme celui du canton de Béland situé dans la réserve faunique d'Ashuapmushuan dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

  • Crédits :


Dictionnaire des parlementaires du Québec, 1792-1992 (Les Presses de l'Université Laval à Québec, 1993)
L'échec du Canada d'Henri Bourassa (Christian Rioux, Le Devoir du 5 août 2014).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)