Bélanger (Francis)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Le 8 avril 2011, un groupe de jeunes hommes confronte Ahmed près de sa résidence de Verdun parce qu'il a l'air d'un pédophile alors qu'il suivait deux amies de sa filles qui venaient d'inviter celle-ci à sortir ; la mère de la jeune fille, qui avait entendu l'invitation, avait demandé à son mari d'aller voir si sa fille était partie avec ses amies ; quand elles virent Ahmed, les deux jeunes filles se mirent à courir en pensant qu'il s'agissait d'un agresseur. C'est là que les garçons ont erronément confondu Ahmed à un pédophile qui suivait les jeunes filles. L'un des jeunes hommes du groupe âgé de 17 ans asséna un coup de poing à la poitrine d'Ahmed, puis Bélanger lui asséna un coup à la tête ; Ahmed s'écroula, mais en tombant, sa tête heurta la marche d'un escalier et il mourut d'une fracture du crâne.

Les jeunes hommes se sauvèrent sans chercher de l'aide pour Ahmed qui gisait sur le trottoir. Ils furent arrêtés quelques jours plus tard. Ahmed, père de 4 enfants, était originaire du Bangladesh.
Le 5 décembre 2013, Francis Bélanger, qui a été trouvé coupable d'homicide involontaire, est condamné à 3 ans de prison par la juge Linda Despots.
Le 13 septembre 2010, Francis Bélanger est reconnu coupable de vol à main armée et est condamné à une probation et à effectuer des travaux communautaires. Bélanger aurait négligé ses travaux communautaires et avait manqué à plusieurs autres conditions de sa mise en liberté. Un rapport présententiel décrit Bélanger comme un homme impulsif, immature et qui ne démontre pas d'empathie pour les autres.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)