Baillargeon (Jeanne)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Née en 1654 à Trois-Rivières. À l'âge de 8 ou 9 ans, elle est capturée par les Iroquois; lorsque les troupes françaises libèrent les otages, elle se sauve dans la forêt pour ne pas retourner dans la colonie française

Mère de la lignée Hus/Baillargeon d'Amérique.
Épouse Paul Hus dans la seigneurie du Cap-de-la-Madeleine (29) en 1669 ; de cette union sont issus Louis Hus dit Paul (marié à Marie-Angélique Niquet), Jean Hus dit Latraverse et dit Corporal (marié à Marie-Thérèse Niquet), Marc-Antoine Hus dit Millet (marié à Françoise Lavallée), Pierre Hus dit Corgnoigné ou Cournoyer (marié à Jeanne Vanet), Jeanne-Catherine Hus (mariée à Jean Lavallée dit Petit-Jean), Paul Hus (tué par des Iroquois le 8 juin 1690 à l'âge de 9 ans), Marie Hus (mariée à Pierre Loiseau ou Loyseau dit Francoeur), Geneviève Hus (mariée à Pierre Salvail), Étienne Paul Hus (marié à Marie-Ursule Fafard) et Catherine Hus.

  • Crédits -


Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Presses de l'Université de Montréal, 1983)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)