Bandidos (organisation criminelle)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Gang de motards criminels oeuvrant dans le commerce de la drogue dans le monde entier.

Fondé en 1966 à Galveston (Texas).
Rival du gang des Hells-Angels.
En 1990, le gang de Bandidos compte quatre chapitres au Canada: dont 2 au Québec (Québec et Montréal) et 2 en Ontario (Toronto et Kingston).
Au début de 1999, il comptait 34 chapitres qui regroupaient environ 500 membres au Canada.
Entre 1999 et 2000, les Hells-Angels entreprirent d'étendre leur emprise sur la drogue partout au Canada ; le 9 avril 2006, les cadavres de six membres et deux aspirants du chapitre de Toronto du gang des Bandidos de l'Ontario sont découverts dans quatre véhicules localisés dans un champ ; le chapitre de Toronto qui comptait jusque-là 12 membres était le seul chapitre de Bandidos d'une certaine importance qui restait au Canada ; on relie ces décès à l'intention des victimes de remettre leurs insignes de Bandidos pour se joindre au Hells-Angels ; Wiener Kellestine, et quatre autres Bandidos dont une femme sont accusés de ces huit meurtres.
Le 1er décembre 2000, le gang des Bandidos fait son entrée au Canada en absorbant le gang des Rock-Machine de l'Ontario et du Québec.
À la fin de l'an 2000, le gang des Bandidos compte 1 200 membres répartis dans 108 chapitres dans 10 pays sur 5 continents.
En 2015, le gang des Bandidos compte entre 2 000 et 2 500 membres dans 13 pays dont 900 aux États-Unis répartis en 93 chapitres.

Voir également Guerres des gangs.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)