Barbeau (Marius)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de sciences (anthropologue) et homme de lettres (folkloriste) né en 1883 (5 mars 1883) à Sainte-Marie (Beauce).

Études au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière, à l'Université Laval à Québec-ULQ, à l'Oriel College de la University of Oxford (Angleterre) à la Sorbonne de Paris, puis à l'Université de Montréal-UdeM (doctorat ès lettres).
Ethnographe du Musée national d'Ottawa (1915-1948).
Membre fondateur de l'Académie canadienne-française-ACF.
Membre fondateur de la Société historique du Canada.
Fondateur des archives du folklore de l'Université Laval à Québec-ULQ.
Décès en 1969 (27 février) à Ottawa.

  • Publications - Liste partielle


Contes populaires canadiens (1916)
Indian Days in the Canadian Rockies (1925)
The Downfall of Temlaham (1929)
Chansons du vieux Québec (1937)
The Aleoutian Route of Migration into America (1945)
Le rêve de Mamalmouk (1948)
et plusieurs ouvrages sur les Amérindiens, le folklore canadien et l'histoire du peuple québécois.

  • Distinctions -


Bourse Rhodes (1907).
Membre de la Société royale du Canada-SRC (1916)
Prix David de la Province de Québec (section anglaise, 1925 et 1929)
Prix David de la Province de Québec (1945)
Médaille Lorne-Pierce de la Société royale du Canada-SRC (1950)
Compagnon de l'Ordre du Canada-COC (1967)
Canadian Songwriters Hall of Fame Legacy Award (2003)
La rue Marius-Barbeau de Montréal et le mont Marius-Barbeau, la plus haute montagne de l'Arctique canadien honorent sa mémoire.

  • Crédits :


Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord (Réginald Hamel, John Hare et Paul Wyczynski, Fides, 1989)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)