Blass (Michel)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Gangster. Tueur à gages.

Le 13 novembre 1984, Robert Lelièvre et Paul April assassinent le trafiquant de drogues, Peter Frank «Dunie» Ryan dans une chambre du Nittolo's Garden Motel de Notre-Dame-de-Grâce.
Le 25 novembre 1984, accompagné d'Yves «Apache» Trudeau un tueur à gages, Michel Blass livre un téléviseur et un VCR à l'appartement numéro 917 que Robert Lelièvre, Paul April, Louis Charles Paquette et Gilles Paquette occupent au neuvième étage d'un édifice qui en compte 22 au 1645, boulevard de Maisonneuve Ouest, à Montréal.
En 1985, Yves «Apache» Trudeau avoue avoir placé la bombe à retardement (15 kg de plastique explosif C-4) dans le téléviseur livré à l'appartement et d'avoir attendu dans l'automobile de Trudeau que la bombe saute.
Devenu délateur, Blass avoue avoir commis 12 homicides, mais il n'est accusé que d'homicide involontaire et condamné à la prison dont il est libéré en 1995 nanti d'une nouvelle identité ; il portait désormais le nom de Michel Simon.
En mars 1997, l'antiquaire montréalais Étienne Therrien, est porté disparu ; il avait quitté son magasin pour aller rencontrer un certain Michel Simon qui voulait lui vendre un meuble.
Une récompense de 10 000 $ avait été offerte à quiconque permettrait de retrouver Étienne Therrien ; c'est Michel Blass qui révéla où le corps se trouvait et c'est lui qui obtint la récompense. Le cadavre avait été découvert près de la réserve amérindienne de Manouane.
Frère de Richard Blass.
Voir aussi Guerres des gangs.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)