Bonhomme (Johanne)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Le 12 mars 2004, vers 1 h 20, appelée par les voisins, la police découvre le corps transpercé de coups de couteau de Johanne Bonhomme, 34 ans, dans son appartement de la rue Vincelette, dans le secteur Iberville de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Son voisin, Michel Roy, 49 ans, est accusé de meurtre relativement à ce décès.
En 1977, Roy, qui souffre de schizophrénie, s'était évadé de l'hôpital Louis-Hyppolite-Lafontaine, avait tué sa soeur (France) 17 ans, et avait blessé gravement son autre soeur, Lorraine, 26 ans, à Montréal-Nord ; il avait alors été appréhendé à l'Hôpital Louis-Hippolyte-Lafontaine où il était logé.
Déclaré inapte à subir son procès, il avait passé 24 années dans diverses institutions dont 15 à l'Institut Philippe-Pinel.
Libéré, il demeurait dans un appartement depuis environ 4 ans avant le meurtre de madame Bonhomme.
En 2000, Roy avait été mis en liberté et n'était sous le contrôle de personne.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)