Bourassa (François)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Né dans la paroisse Saint-Hilaire-de-Loulay (Vendée, Poitou, France).

Arrive en Nouvelle-France au début des années 1680.
S'établit dans la seigneurie de La Prairie-de-la-Madeleine (68).
Père de la lignée Bourassa/Leber d'Amérique.
Épouse Marie Leber dans la seigneurie de Chambly (120-129) (enregistré dans la seigneurie de Contrecoeur (79) en 1684 ; de cette union sont issus René Bourassa (marié à Agnès Gagné), Marie-Élisabeth Bourassa (mariée à Jacques Pinsonnault), François-Joachim Bourassa (marié à Anne Deniau) et Antoine Bourassa (marié à Marie-Catherine Baret).
Le 27 juillet 1688, il s'engage envers René Legardeur de Beauvais à faire un voyage de traite de fourrures auprès de la tribu des Outaouais dans ce qui deviendra la partie nord de l'État du Michigan.
Le 11 mai 1990, il s'engage de nouveau pour un voyage de traite à Michillimakinac (Makinac Island dans l'actuel État du Michigan aux États-Unis). Il sera accompagné de Pierre Bourdeau, André Babur et Joachim Le Bert.
En 1736, son fils René Bourassa, associé de Pierre Gauthier de Varennes, établit le fort Vermillon au Manitoba.
Décès en 1708 à l'Hôpital général de Montréal.

  • Crédits -


Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Presses de l'Université de Montréal, 1983)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)