Bourget (Ignace)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Prêtre catholique né en 1799 (30 octobre) à Saint-Joseph-de-la-Pointe-à-Lévy (Lévis). Études au Séminaire de Québec et au Séminaire de Nicolet. Secrétaire de Mgr Jean-Jacques Lartigue (1821-1837). Évêque coadjuteur (1837-1840), puis évêque de Montréal (1840-1876). Sous son épiscopat, les communautés françaises des soeurs oblates de Marie-Immaculée, des clercs de Saint-Viateur, des soeurs de la Congrégation de Sainte-Croix-CSC et des jésuites sont invitées à s'établir dans son diocèse ; les communautés des Soeurs des Saints Noms de Jésus et de Marie, des Soeurs de la Miséricorde, des soeurs de Sainte-Anne-s.s.a.* et des Soeurs de la Providence sont fondées ; un détachement de zouaves pontificaux est constitué (1868) pour partir à la défense des États pontificaux contre les velléités de conquête du gouvernement italien. En 1865, il obtient l'autorisation du Vatican de diviser l'île de Montréal en paroisses ; les sulpiciens s'objectent et veulent que les paroisses soient des succusales de la paroisse Notre-Dame qu'ils dirigent depuis le début de la colonie ; ce ne sera qu'en 1873 que l'indépendance des paroisses sera consacrée.

Chef de file des ultramontains qui prônent la subordination de l'État à l'Église, il mène une lutte sans merci contre l'Institut canadien de Montréal et le Parti Rouge qui prônent la séparation de l'Église et de l'État ; ayant une sainte horreur du roman, il obtient de Rome la mise à l'index de l'annuaire de l'Institut canadien ;
D'autre part, l'affaire Guibord illustre la violence de la guerre menée par l'évêque de Montréal contre l'Institut canadien.
En 1846, il fait partie des fondateurs de la Montreal City and District Savings Bank (Banque Laurentienne du Canada-BLC).
En 1856, il fait mettre à l'index les oeuvres d'Alexandre Dumas père et fils, d'Eugène Sue, de Frédéric Soulié, d'Honoré de Balzac et de Victor Hugo.
Vers 1876, il réclame de Rome une université à charte papale pour Montréal, les objections de l'archevêque de Québec Elzéar-Alexandre Taschereau, son supérieur ecclésiastique, l'empêchent d'obtenir une succursale de l'Université Laval à Montréal ; cet échec est à l'origine de sa démission.
Décès en 1885 (8 juin) à la maison Saint-Janvier du Sault-au-Récollet. Inhumé dans la cathédrale Saint-Jacques-le-Majeur (Marie-Reine-du-Monde) alors en construction à l'angle du boulevard René-Lévesque et de la rue University.

  • Distinctions -


Le nom du canton de Bourget situé sur la rive gauche de la rivière Saguenay dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean honore sa mémoire comme celui de la circonscription électorale de Bourget, ceux de la rue Bourget et du parc Ignace-Bourget de Montréal.

  • Bibliographie -


Ignace de Montréal - Artisan d'une identité nationale (Roberto Perin, Boréal, 2008)

  • Crédits -


Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord (Réginald Hamel, John Hare et Paul Wyczynski, Fides, 1989)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)