Breakey (Hans Denaston)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme d'affaires de la région de la Beauce.

En 1846, Hans Denaston Breakey s'associe à son beau-frère, Charles King, pour acheter des anciennes installations de John Caldwell au lieu-dit Chaudière Mills et y construit un important moulin à scie et fait couper des milliers de billots de pin jaune dans la seigneurie de Saint-Joseph-de-Beauce ( et dans le sud de la Beauce.
Au printemps de 1847, la première grande drave sur la rivière Chaudière amène les billots de pin jaune au lieu-dit Chaudière Mills.
En 1859, Charles King se retire de son association avec Hans Denaston Breakey ; ce dernier continue à exploiter seul la scierie et les forêts de la Beauce.
En 1865, au décès de Hans Denaston Breakey, ses deux fils, William et John Breakey, prennent la direction de l'entreprise familiale.
En 1870, William Breakey se retire des affaires et John Breakey s'associe à son cousin Henry King, et à James Palton sous la raison sociale Henry King and Company.
En 1871, Palton s'étant retiré de l'entreprise, celle-ci adopte le nom de King and Breakey.
En 1898, John Breakey devient le seul propriétaire des installations de Chaudière Mills qui commence à être connues sous le nom de Breakeyville ; il prend aussi possession de 1 170 km2 de concessions forestières situées dans les cantons de Marlow, Risborough, Linière, Gayhurst, Shenley, Jersey, Tring et Watford; plus tard, il obtiendra les concessions dans les cantons de Metgermette-Nord, de Metgermette-Sud et de Dorset.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)