Brennan (Sean)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • LE 26 janvier 2011, Bryan Bougie, 41 ans, appelle le 911 pour signaler qu'il est menacé de mort par quelqu'un qui semble avoir perdu la raison ; les policiers arrivent à son appartement de Pointe-Claire et découvrent le cadavre de Bougie ensanglanté ; l'autopsie rèvèlera qu'il avait été poignardé à 91 reprises.

Sean Brennan, 29 ans, dormait dans la cage d'escalier de l'immeuble de Bryan Bougie lorsque celui-ci lui a offert de venir dormir chez-lui ; dès qu'il fut dans l'appartement de Bougie, Brennan, souffrant de schizophrénie paranoïde, se serait cru entourés d'acteurs qui jouaient dans le film de sa propre vie ; Brennan était suivi en psychiatrie depuis l'âge de 9 ans ; il était persuadé que les animateurs de certaines émissions, de même que le rapeur Eminem s'adressaient à lui directement et qu'il était le clou du spectacle.
Le matin du drame, il a cru que la télévision lui avait ordonné que, s'il voulait aller à Hollywood, il devait tuer David Bowie, personnifié, selon lui, par Bryan Bougie. Brennan ne prenait plus de médicaments et n'allait pas à ses rendez-vous à l'Institut de Santé mentale Douglas et consommait drogues et alcools chaque jour ; accusé de meurtre, il est acquitté pour cause de troubles mentaux et est référé à l'Institut Philippe-Pinel d'où il ne pourra sortir qu'à la suite d'une recommandation de la Commission d'examen des troubles mentaux quant à sa maladie et à sa capacité de réintégrer la société.
Le 15 février 2012, Brennan est diagnostiqué comme étant atteint de schizophrénie paranoïde ; la Commission d'examen des crimes mentaux déclare que Brennan n'est pas criminellement responsable de ses actes et qu'il doit être confié à l'Institut Philippe-Pinel.
Le 15 février, vers 10 h, les agents de la SQ repèrent Brennan et l'arrêtent alors qu'il marche sur un trottoir de la municipalité de LaSalle.
En 2013, Brennan a poignardé un autre patient de l'Institut Pinel.
En 2016, Brennan avait été en cavale pendant 10 jours.
En juillet 2017, le tribunal administratif avait conclu que Brennan était un risque important pour la sécurité du public, mais avait quand même permis des sorties accompagnées d'un membre du personnel de l'Institut.
Le 22 janvier 2018, Brennan s'évade de l'Institut Philippe-Pinel.

(The Gazette, 25 janvier 2018, page A6)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)