Cap-Rouge (ancienne municipalité)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Superficie - 6,26 km2.
  • Gentilé - Carougeois, oise.
  • Éphémérides -


1541 Tentative de fondation d'une colonie à cet endroit que Jacques Cartier appela Charlesbourg-Royal ; au cours de l'hiver, la majorité des colons amenés par Cartier meurent du scorbut.
1542 (Printemps) Rentrée en France des colons survivants de Charlesbourg-Royal, ce qui met un terme à l'établissement que Cartier aurait voulu permanent.
1635 (15 janvier) Concession d'une seigneurie (du cap Diamant au vallon du Cap-Rouge) par la Compagnie de la Nouvelle-France à Noël Juchereau des Châtelets et Jean Juchereau de Maur. (15 janvier) Concession d'une seigneurie (du cap Diamant au vallon du Cap-Rouge) par la Compagnie de la Nouvelle-France à Noël Juchereau des Châtelets et Jean Juchereau de Maur qui la nomme seigneurie du Cap-Rouge (49).
1646 (30 avril) Concession d'une terre de 12 arpents de front sur le fleuve Saint-Laurent, par Noël et Jean Juchereau à Jean Maheu.
1647 (18 septembre) Concession d'une seigneurie (50 arpents x une lieu et demi de profondeur) par le gouverneur Montmagny à Jean Juchereau de Maure et à son frère, Noël Juchereau des Châtelets à partir de la rivière du Cap-Rouge pour remplacer celle de 1635 que le gouverneur avait annulée pour garder une banlieue de Québec non concédée.
1648 (Avant le 31 juillet) Au décès de son frère, Noël Juchereau des Chatelets, Jean Juchereau de Maur en devient l'unique seigneur et la nomme seigneurie de Maur (45).
1652 (8 février) Le territoire de la seigneurie du Cap-Rouge est déplacé et intégré à celui de la seigneurie de Maur (45) et son ancien territoire devient la seigneurie de Gaudarville (49).
1698 Érection canonique, nomination du premier curé résidant de la paroisse Saint-Félix-du-Cap-Rouge. Incendie de la chapelle de Notre-Dame-de-Foy.
1700 Établissement durable des premiers colons.
1845 Constitution des municipalités de la paroisse de Sainte-Foy et de la paroisse de L'Ancienne-Lorette.
1857 (26 juin) Tragédie mortelle ; précédé par le navire Napoléon (construit en 1856) en direction de Montréal sur le Saint-Laurent, le vapeur Montréal (construit en 1841) veut rejoindre ce dernier ; son capitaine, J.C. Rudolph, ordonne de produire plus de vapeur, mais les fournaises surchauffèrent et le navire Montréal prit feu entre Neuville et Cap-Rouge ; le Montréal transportait environ 300 passagers dont 256 immigrants écossais arrivés à Québec le 25 juin précédent ; bilan : 253 morts ; environ 50 rescapés dont plusieurs orphelins furent recueillis par la St. Andrew's Society de Montréal, et le Mount-Royal Cemetery donna un lot pour y inhumer les corps des victimes qui furent transportés à Montréal ; le propriétaire du navire Montréal, John Wilson, avait persisté à l'exploiter malgré le fait qu'au début de la saison de navigation, les assureurs l'avaient condamné ; accusé de négligence criminelle, le capitaine Rudolph fut finalement acquitté et put reprendre du service.
1859 Nomination du premier curé résidant de la paroisse Saint-Félix.
1862 Ouverture des registres de la paroisse de la paroisse Saint-Félix.
1871 (17 novembre) Érection canonique de la paroisse Saint-Félix par détachement de celles de Sainte-Foy, L'Annonciation de l'Ancienne-Lorette et Saint-Augustin-de-Desmaures ; son territoire couvre une partie de la seigneurie de Maur (45) et de la seigneurie de Gaudarville (49).
1872 (11 mars) Constitution de la municipalité de Saint-Félix-de-Cap-Rouge par détachement de celle de la paroisse de Sainte-Foy.
1923 La population de la paroisse Saint-Félix est de 502 âmes.
1955 (9 avril) Fondation de la Caisse populaire de Cap-Rouge.
1966 (30 septembre) Tragédie mortelle ; accident maritime en face de Cap-Rouge ; la drague Manseau 101 de Marine Industries Limitée, qui a commencé le dragage en vue de la construction du pilier sud du pont Pierre-Laporte, est renversée par des vagues très fortes causées par le passage d'un transatlantique bilan : 10 morts parmi les 23 hommes à bord.
1983 (28 mai) La municipalité de Saint-Félix-du-Cap-Rouge devient ville et adopte le nom de Cap-Rouge.
1990 La population de Cap-Rouge est de 12 101 habitants.
2000 La population de Cap-Rouge est de 13 887 habitants.
(20 décembre) Sanction de la Loi portant réforme de l'organisation territoriale municipale des régions métropolitaines de Montréal, de Québec et de l' Outaouais adoptée par l'Assemblée nationale le même jour ; cette loi ordonne, entre autres, le regroupement des municipalités de Beauport, Cap-Rouge, Charlesbourg, Lac-Saint-Charles, L'Ancienne-Lorette, Loretteville, Québec, Saint-Augustin-de-Desmaures, Sainte-Foy, Saint-Émile, Sillery, Val-Bélair et Vanier sous le nom de Québec.
2001
(4 novembre) Élection du conseil de la nouvelle ville de Québec.
(31 décembre) Les villes fusionnées cessent d'exister.
2002
(1 janvier) Naissance de la nouvelle ville de Québec.
2004
(20 mai) Les contribuables de l'ancienne municipalité de Cap-Rouge (17,3 %) signent les registres demandant la tenue d'un référendum visant à démembrer la ville Québec et à devenir une entité municipale distincte.
(20 juin) Référendum sur le démembrement de la ville de Québec ; le vote pour la séparation devant atteindre 50 % + 1 des électeurs ayant voté et représenter au moins 35 % des électeurs inscrits, Cap-Rouge (22,48 % des électeurs inscrits) demeure partie de la ville de Québec.

  • Attraits :


Calvaire du cimetière (1943) ; oeuvre de Lauréat Vallières.
Centre de communautés religieuses.
Église Saint-Félix (1859) ; en pierre de taille ; plans de Joseph-Ferdinand Peachy (1830-1903).
Maison Blanchette.
Maison Léon-Provancher ; centre voué à la science et à l'histoire ; l'abbé Léon Provancher est l'un des précurseurs de la vulgarisation des sciences naturelles.
Presbytère Saint-Félix (1862).
Saut-de-Mouton Le Tracel (trestle) ; pont de 55 m de haut et de 1 000 m de long construit sur chevalets entre 1906 et 1912 par la Canadian National Railways Company.

  • Sports -


Golf ; un parcours de 18 trous.
Pistes de ski de fond ; 43 km.

  • Toponymie -


Cap-Rouge est descriptif du cap formé de rochers rouges schisteux qui domine le plateau sur lequel la municipalité est construite. D'abord appelée Charlesbourg-Royal par Jacques Cartier qui y tenta sans succès d'y fonder la première colonie de la Nouvelle-France en 1541 ; il voulait ainsi rendre hommage à Charles d'Orléans (1522-1545), troisième fils de François Ier. Le gentilé vient de Carouge, une prononciation autrefois familière du nom officiel.
France-Roy est le nom donné à l'endroit en 1542 par le lieutenant général du Canada, Jean-François de La Rocque de Roberval.
Saint-Félix rappelle le souvenir de Charles-Félix Cazeau (1807-1881), vicaire général du diocèse de Québec (1850-1881) qui choisit l'emplacement pour la construction de l'église.

  • Repères géographiques -


Sur la rive gauche du Saint-Laurent, au sud-ouest de Québec.
Diocèse de Québec.
Région touristique de Québec.
Carte 4.

Carte 4 sur Google Maps

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)