Carillon (centrale hydroélectrique)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Usine-barrage en béton construite sur la rivière des Outaouais entre 1959 et 1964 ; comprend le barrage, la centrale de basse-chute, le poste de transformation, l'évacuateur de crue et les digues de retenue.

Puissance installée : 654,5 MW (14 groupes électrogènes)
Hauteur de chute : 17,99 m.
Entre avril et octobre, la centrale fonctionne en turbinant au fur et à mesure le débit de la rivière ; entre octobre et avril, alors qu'il n'y a plus de navigation, le côté amont de la rivière est utilisé comme réservoir naturel où l'eau nécessaire au fonctionnement des turbines à pleine puissance y est emmagasinée.
En 1968, Hydro-Québec fait érigé un mausolée près du barrage un mausolée à la mémoire des 17 Français qui combatirent les Iroquois au mois de mai 1660. Le mausolée est l'oeuvre de l'architecte Jacques Folch-Ribas et du céramiste et sculpteur Jordi Bonet

  • Repères géographiques -


Sur le versant gauche du bassin du Saint-Laurent.
Sur la rivière des Outaouais, au sud-ouest de Saint-Jérôme.
Région touristique des Laurentides.
Carte 11.
Carte 11 sur Google Maps

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)