Castonguay (Jean)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Artiste (peintre) et faussaire (passeports et autres faux documents) né en 1941. Membre du Front de libération du Québec-FLQ arrêté le 4 mai 1964 dans un chalet de Saint-Damase en même temps qu'Omer Latour, Georges Laporte, Jacques Prévost et Normand Hurtubise ; ils étaient en possession de 135 bâtons de dynamite et de 35 détonateurs au lendemain d'un vol de 200 bâtons de dynamite sur un chantier de construction du métro de Montréal. Condamné à 4 ans de prison en même temps qu'Omer Latour. Incarcéré à la prison de Saint-Vincent-de-Paul (Laval) de 1964 à 1967, alors qu'il est libéré sous conditions ; forfait son cautionnement en octobre 1968 et quitte le Canada en même temps qu' André Garand, Raymond Villeneuve et Gaston Collin ; se rend alors en Amérique Centrale, alors que les 3 autres vont à Cuba. Revenu au Québec, il est arrêté en octobre 1970, même s'il n'a plus de liens avec le FLQ. S'exile à Paris au milieu des années 1980. Rentré au Québec depuis quelques jours, il se suicide par incinération dans le parc du mont Royal, près de la croix, le 10 août 1993.
Outils personels

Publicité

(Annonces   .)