Causapscal (municipalité de ville)

Un article de la Mémoire du Québec (2018).

  • Causapscal (municipalité de ville). (G)


  • Superficie - 163,88 km2.
  • Gentilé - Causapscalien, ienne.


  • Éphémérides -


1824
Le gouverneur James Kempt charge l'ingénieur James Crawford de faire une exploration en vue de tracer une route dans la vallée de la Matapédia ; son rapport est tel que le projet est abandonné.
1829
William McDonald et l'arpenteur Fournier entreprennent le tracé d'une route (98 milles ou 157 km) entre Métis et la rivière Ristigouche.
1830-1832
L'armée anglaise aménage le chemin Kempt entre Métis, sur le Saint-Laurent, et le confluent des rivières Ristigouche et Matapédia, à une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de la baie des Chaleurs en longeant le lac Matapédia et la rivière Matapédia.
1833 Pierre Brochu est chargé de garder et d'entretenir le chemin Kempt.
1839
Établissement du loyaliste Jonathan Noble, gardien du poste de Causapscal, venu d'Irlande via Ristigouche. Il avait épousé Brigitte O'Reilly à Miramichi en 1820. Jonathan Noble serait le premier homme blanc à avoir demeuré au confluent des rivières Causapscal et Matapédia au lieu-dit Les Fourches.
1845
Établissement d'un poste à Assamethquagahn sur le chemin Kempt.
1848
Établissement d'un poste à Lac-au-Saumon sur le chemin Kempt.
1857-1862
Le gouvernement remplace le Chemin Kempt et aménage le chemin Matapédia qui longe la rivière de ce nom, de Causapscal à Ristigouche.
1859
Pierre Brochu et Jonathan Noble s'établissent sur des terres de Causapscal.
1860
Établissement de David O'Reilly qui remplace Jonathan Noble comme gardien du poste ; David O'Reilly né en Irlande vers 1833, épousa Elizabeth Noble, fille de Jonathan Noble et de Brigitte O'Reilly, à Saint-Octave-de-Métis en 1861.
1863
Arrivée d'autres colons.
1864
Établissement de James Smith né à Caraquet (Nouveau-Brunswick) en 1821 ; il obtint une concession de 5 lots pour s'y établir avec sa famille.
1870
Fondation de la mission de Saint-Jacques desservie par le curé Charles Guay.
Implantation d'un domaine de pêche par George Stephen, baron de Mount Stephen, premier président de la Canadien Pacific Railway Company-CPR.
(29 décembre 1870) Ouverture des registres de la paroisse Saint-Jacques ; le baptême de François-Thomas Thibeau, fils de Germain Thibault, est le premier acte enregistré dans la paroisse.
1871
Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Causapscal. Établissement de Angus Arsenault, venu de Pokémouche, Nouveau-Brunswick, avec sa femme Marie-Couture de Sainte-Angèle.
1873
Donald Alexander Smith, baron de Strathcona and Mount Royal obtient les droits exclusifs de pêche sur la rivière Matapédia et fonde un club privé de pêche au saumon.
1875
Aménagement d'un cimetière à côté de la chapelle ; le 22 mars 1875, Éléonore Lacroix est la première personne à y être inhumée. Établissement de la famille de Bruno D'Anjou et de Marcelline Lavoie ; D'Anjou est le premier fermier de George Stephen. Établissement de Théodore Therriault et de son épouse, Marie Fournier de Rivière-du-Loup. Établissement de Célestin Charette de Saint-Mathieu de Rimouski et de son épouse Alphonsine Marquis de Kamouraska.
1876
(1er juillet 1876) Inauguration du chemin de fer de l'Intercolonial Railway allant de Sainte-Flavie à Campbelltown le long de la rivière Matapédia.
1877
Établissement de la famille de Ferdinand Heppell venue de Saint-Anaclet de Rimouski.
1879
Établissement d'Alfred Blais venu de Saint-François de la Rivière-du-Sud avec son épouse, Marie Lachance ; il était un employé de George Stephen. Établissement de François Lepage venu de Rimouski avec son épouse, Réparade Larue ; il était un employé de George Stephen.
1880
Ouverture de la première école de la paroisse. Ouverture d'un bureau de poste dirigé par le télégraphiste R.-A. Blais. Établissement de John Pineau venu du Bic et de son épouse Célina Michaud. La paroisse comprend les familles de James Smith, Bruno D'Anjou, Germain Thibault, Magloire Lepage, Ferdinand Heppell, Xavier Heppell, Joseph Lepage, Prudent Michaud, Xave Dubé, Samuel Duperré, R.-A. Blais, Angus Arsenault et Théodore Therriault.
(13 octobre 1880) George Stephen achète les propriétés de David O'Reilly qui en avait hérité de son beau-père Jonathan Noble.
1882
Construction d'une chapelle catholique grâce à un don de madame Mount Stephen.
1883
Construction d'un pont de bois qui remplace celui qui a sans doute brûlé pendant l'époque des grands feux de forêt qui ravagèrent la vallée.
1884
Une épidémie de diphtérie ravage la mission et tue 10 enfants de 3 à 10 ans.
1886
Ouverture de la nouvelle école.
1890
Lord Mount Stephen vend ses propriétés au Club de pêche au saumon de Ristigouche.
1892
(12 juillet 1892) Lord Mount Stephen donne à l'évêché de Rimouski le lot numéro 4 (92 acres) du rang nord du canton de Casupscull pour les fins de la paroisse catholique.
1893
Le missionnaire Frève, R.-A. Valois et Pierre Valois aménagent une petite fromagerie qui sera exploitée pendant seulement 2 ans.
1894
Incendie de l'école construite en 1886.
1895
Construction d'un pont sur la rivière Matapédia en face de l'église. Le marchand Nazaire Garon remplace R.-A. Blais à la direction du bureau de poste.
1896
Noms des 118 pères des familles établies à Causapscal et y demeurant en 1896 :

Arsenault, Angus, venu de Pokemouche (Nouveau-Brunswick)
Auclair, Aimé, venu de Saint-Cyrille-de-Wendover
Auclair, François, venu de Saint-David

Barrette, Clovis, venu de Saint-Didace
Bastien, Joseph, venu de Saint-Gabriel-de-Brandon
Bélanger, Alphonse, venu de Saint-Fabien
Bélanger, Fortunat, venu de Saint-Simon
Benoit, Léandre, venu de Saint-Michel-d'Yamaska
Bergeron, Hosanna, venu de Saint-Roch
Bergeron, Joseph, venu de Sainte-Agnès
Bérubé, Zénon, venu de Rimouski
Biron, Ferdinand, venu de Saint-François-du-Lac
Biron, Joseph, venu de Saint-François-du-Lac
Blais, Alfred, venu de Saint-François de la Rivière-du-Sud
Blais, Alphonse, venu de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud
Blais, Rodolphe A., venu de Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud
Blanchard, Jos-A., venu de Saint-Pie de Bagot
Blanchard, Joseph, venu de Daint-David
Blanchard, Joseph, venu de Saint-David
Bouchard, Édouard, venu de La Malbaie
Bouchard, Joseph, venu de La Malbaie
Bouchard, Justinien, venu de Petite-Rivière-Saint-François
Boudreault, Adolphe, venu de La Malbaie
Boudreault, Edmond, venu de La Malbaie
Boudreault, François, venu de La Malbaie
Brisson, Théodore, venu de Rimouski

Castonguay, Majorique, venu de Saint-Ulric-de-Matane
Côté, Joseph, venu de Rimouski
Couture, Joseph, venu de Sainte-Angèle de Rimouski

Dallaire, William, venu de Grande-Baie (Saguenay)
D'Anjou, Bruno, venu de Cacouna
D'Anjou, Nazaire, venu de Rimouski
Dassylva, Jean, venu de Saint-Anaclet-de-Lessard
Dassylva, Louis, venu de Rimouski
D'Astous, Johnny, venu de Saint-Fabien
Desbiens, Charles, venu de La Malbaie
Desroches, Onésime, venu de Joliette
Dubé, Joseph, venu de Métis
Dubé, Paul, venu de Trois-Pistoles
Dufour, Élie, venu de La Malbaie
Dufour, Henri, venu de La Mabaie
Dufour, Ulysse, venu de Chicoutimi
Dufour, Joseph, venu de La Malbaie

Falardeau, Charles, venu de Saint-Guillaume
Falardeau, Aimé, venu de Saint-Cuthbert

Gagnon, Charles, venu de Saint-Fabien
Gagnon, François, venu de La Malbaie
Gagnon, Victor, venu de Sainte-Luce
Gilbert, Moïse venu de Nicolet
Girard, Bernabé, venu de Baie-Saint-Paul
Girard, Edmond, venu de Chicoutimi
Girard, Joseph, venu de Bagotville
Garon, Nazaire, venu de Kamouraska
Guimot, Joseph, venu de Sainte-Flavie

Haineault, Joseph, venu de Saint-Gabriel-de-Brandon
Haineault, Henri, venu de Sainte-Geneviève-de-Batiscan
Harvey, Arméas, venu de La Malbaie
Heppell, Aquilas venu de Saint-Anaclet
Heppell, Jean-Baptiste, venu de Saint-Anaclet
Heppell, Fernand, venu de Rimouski

Jean, François, venu de La Malbaie
Joyal, Adélard, venu de Saint-Cyrille-de-Wendover
Jutras, Zéphirin, venu de Saint-Zéphirin-de-Courval

Kelly, Alfred, venu de Chicoutimi

Laferté, Alfred, venu de Saint-David
Laferté, Honoré, venu de Saint-David
Lajoie, Aquilas, venu de Petite-Rivière-Saint-François
Lamontagne, Paul, venu de Rimouski
Lavoie, Johnny, venu de Rimouski
Lavoie, Joseph, venu de Pointe-au-Père
Lavoie, Joseph, venu de Rimouski
Lavoie, Paul, venu de Berthierville
Lefebvre, Ferdinand, venu de Saint-Pierre-les-Becquets
Lepage, Elzéar, venu de Rimouski
Lepage, François, venu de Rimouski
Letendre, Jean-Baptiste, venu de Saint-Guillaume

Martel, Joseph, venu de Saint-François-du-Lac
Martel, Vincent, venu de Saint-François-du-Lac
Michaud, Pierre, venu des États-Unis
Michaud, Prudent, venu de Sainte-Angèle-de-Merici
Morin, Didyme, venu Baie-Saint-Paul
Morissette, Michel B., venu de Saint-David
Morissette, Michel, venu de Saint-David
Morissette, Victor-O., venu de Saint-David

Paré, Cléophas, venu de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud
Paul, Joseph, venu de Sorel
Pedneault, Alfred, venu de Chicoutimi
Pelletier, D.S., venu de Saint-Denis
Perreault, Joseph, venu de Rimouski
Perron, Pierre, venu de Chicoutimi
Pinard, Eugène, venu de Saint-Georges-de-Windsor
Pinard, Léopold, venu de Saint-Georges-de-Windsor
Pinard. M., venu de Saint-Georges-de-Windsor
Pinard, Roch venu de Saint-Georges-de-Windsor
Pineau, Alexandre, venu de Pointe-au-Père
Pineau, John, venu de Rimouski
Pineau, Louis, venu du Bic
Plante, Louis, venu de Saint-Michel-d'Yamaska
Poirier, Éphrem, venu de Rimouski

Rioux, Arthur-J., venu de L'Isle-Verte
Rioux, Johnny, venu de L'Isle-Verte
Rioux, Prudent, venu de Trois-Pistoles
Rivard, Joseph, venu de Saint-Aimé

Saint-Laurent, Jean-Baptiste, venu de Saint-Anaclet
Saint-Laurent, Louis, venu de Saint-Anaclet
Simard, Joseph, venu de Saint-Fulgence

Thériault, Théodore, venu de Saint-André-de-Kamouraska
Thibault, François, venu de Saint-Moïse
Tremblay, Ernest, venu de Saint-Fulgence
Tremblay, Philias, venu de Chicoutimi

Valois, Albert, venu de Saint-Cyrille-de-Wendover
Valois, Pierre, venu de Saint-Cyrille-de-Wendover
Verrier, Édouard, venu de Saint-Cyrille-de-Wendover
Verrier, Jean-Baptiste, venu de Saint-Cyrille-de-Wendover
Verrier, Jacob, venu de Saint-Cyrille-de-Wendover
Verrier, Adélard, venu de Saint-Cyrille-de-Wendover

1896
(15 octobre 1896) L'évêché de Rimouski échange le lot numéro 4 contre le lot numéro 1 appartenant à Nazaire D'Anjou qui l'avait obtenu par donation de Lord Mount Stephen en 1890.
(21 novembre 1896) Érection canonique de la paroisse Saint-Jacques-le-Majeur-de-Causapscal ; son territoire couvre en partie les cantons de Casupscull, Matalik, Lepage et Humqui.
1897
(30 avril 1897) Nomination du premier curé résidant de la paroisse Saint-Jacques-le-Majeur.
(18 novembre 1897) Bénédiction d'une chapelle (64 pieds x 36 pieds ou 20 m x 10 m) qui remplace la chapelle de 1882.
1898
(1er janvier 1898) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Jacques-le-Majeur-de-Causapscal ; son premier maire est Ferdinand Heppell.
1899
(16 juin 1899) Bénédiction du nouveau cimetière aménagé sur le terrain paroissial.
1907
(22 janvier 1907) Érection canonique par détachement de la paroisse Saint-Jacques-le-Majeur-de-Causapscal, nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse Saint-Edmond ; son territoire couvre une partie des cantons de Humqui et Lepage.
1909 (7 novembre 1909) Bénédiction d'une cloche plus imposante (285 kg) baptisée Saint Jacques pour la chapelle paroissiale.
1910
Bénédiction du pont Heppell sur la rivière Matapédia.
(19 mars 1910) Érection canonique de la paroisse Sainte-Florence par détachement de celle de Saint-Jacques-le-Majeur-de-Causapscal ; son territoire couvre en parties celui des cantons de Casupscull, Matalik, Milnikek et Assemetquagan.
1911
(19 juillet 1911) Bénédiction de la nouvelle église paroissiale construite en pierres (42 m x 18 m) selon des plans des architectes David Ouellet et Pierre Lévesque de Québec ; carillon de 3 cloches (Pius, 578 kg, Saint Jacques, 285 kg et Andréas Albertus, 410 kg).
1915
Bénédiction de l'Académie construite en briques d'Écosse.
1920
Fondation de la mission Sainte-Marguerite-Marie ; son territoire couvre une partie de celui des cantons de Causapscal, d'Assemetquagan et de Laverendrye.
1923 La population de la paroisse est de 2 350 âmes.
1925 Le Chemin Matapédia devient la Route nationale 31.
1926
(Juin 1926) Inauguration du pont de fer sur la rivière Matapédia ; ce pont remplace celui qui avait été construit en 1883. Installation de l'éclairage des rues à l'électricité.
1928 L'enseignement au couvent est assuré par les Soeurs de Notre-Dame-du-Saint-Rosaire de Rimouski.
(11 janvier 1928) Constitution de la municipalité du village de Causapscal par détachement de celle de la paroisse de Saint-Jacques-le-Majeur-de-Causapscal.
1957
Constitution de la municipalité de Sainte-Marguerite par détachement de celle de la paroisse de Saint-Jacques-le-Majeur-de-Causapscal.
1928
(1er janvier 1928) Constitution de la municipalité du village de Causapscal par détachement de celle de la paroisse de Saint-Jacques-le-Majeur-de-Causapscal.
1937
(15 février 1937) Fondation de la Caisse populaire de Causapscal.
1961
La population du village de Causapscal et de Saint-Jacques-le-Majeur-de-Causapscal est de 3 463 habitants.
1965
Le village de Causapscal devient ville.
1990
La population de Causapscal est de 2 339 habitants, celle de Saint-Jacques-le-Majeur-de-Causapscal, 807.
1997
(31 décembre 1997) Regroupement des municipalités de Saint-Jacques-le-Majeur-de-Causapscal et de Causapscal sous le nom de cette dernière.
2000
La population de Causapscal est de 2 675 habitants.
2010
La population de Causapscal est de 2 391 habitants.

  • Attraits :


Chutes Le Marais (3.5 m) ; tombe dans une fosse où sont retenus plus de 200 saumons ; sentiers d'interprétation dans la réserve faunique de la Rivière-Causapscal.
Site d'interprétation des chutes et des marais ; les saumons remontent la chute au printemps.
Église Saint-Jacques-le-Majeur (1910-1911) ; style néogothique ; plans des architectes David Ouellet et Pierre Lévesque ; statue de saint Jacques en bronze doré (3 m) ; orgue Casavant (1930).
Parc Les Fourches ; au confluent des rivières Matapédia et Causapscal.
Site historique du Domaine Matamajaw ; 53C, rue Saint-Jacques ; le seul site historique de pêche sportive au saumon de l'Atlantique, au Québec ; d'abord club privé réservé aux riches hommes d'affaires canadiens-anglais et étatsuniens fondé par Donald Alexander Smith, premier baron de Strathcona and Mount Royal, qui avait acquis les droits exclusifs de pêche sur la rivière Matapédia en 1873 ; classé monument historique en 1984.

  • Économie -

Exploitation forestière, agriculture et tourisme.

  • Toponymie -


Causapscal, emprunté à la rivière de ce nom, serait une déformation de casupscull, mot amérindien signifiant «eau rapide», son débit étant effectivement rapide ; il peut aussi être un dérivé de goesopsgiag, mot micmac signifiant «pointe caillouteuse» ou «pointe rocheuse», comme l'est le lit des rivières à cet endroit.
Humqui est un mot amérindien signifiant «là où l'eau s'amuse» illustrant ainsi la rencontre des eaux de la rivière Humqui avec celles de la rivière Matapédia.
Lepage rappelle le souvenir de René Lepage de Sainte-Claire, seigneur de Pointe-au-Père.
Les Fourches est le nom originellement donné à l'endroit à cause de la fourche que forment, à leur rencontre, les rivières Matapédia et Causapscal.
Matalik est un mot d'origine micmaque signifiant «cours d'eau sautillant».
Saint-Jacques rappelle le souvenir de James Smith (1820-1888), professeur d'anglais et l'un des premiers colons de Causapscal.

  • Repères géographiques -


Sur le versant nord du bassin de la baie des Chaleurs.
Au sud-est de Amqui, au confluent des rivières Causapscal et Matapédia.
Diocèse de Rimouski.
Municipalité régionale de comté de La Matapédia.
Région touristique de la Gaspésie.

  • Accès : Route 132.

Carte 2.

Carte 2 sur Google Maps

Bibliographe -

Un Site enchanteur de la Vallée de la Matapédia - Causapscal (Lambert Closse, 1928).

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)