Charny (ancienne municipalité)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Voir Lévis (municipalité de ville).


  • Superficie - 8,70 km2.
  • Gentilé - Charniçois, charniçoise.


  • Éphémérides -


1902 Nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours.
1903 Érection canonique de la paroisse Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours, construction de l'église et constitution de la municipalité de la paroisse Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours-de-Charny.
Construction d'un barrage et d'une centrale hydroélectrique sur la rivière Chaudière.
1924 La municipalité de la paroisse Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours-de-Charny devient village et adopte le nom de Charny.
1965 Le village de Charny devient ville.
1970 Mise hors service de la centrale hydroélectrique sur la rivière Chaudière.
1993 Fondation de la Régie intermunicipale de police et direction des incendies de Charny, Saint-Jean-Chrysostome et Saint-Romuald.
2000
La population de la municipalité est de 10 791.
(20 décembre) Sanction de la Loi portant réforme de l'organisation territoriale municipale des régions métropolitaines de Montréal, de Québec et de l' Outaouais adoptée par l'Assemblée nationale du Québec-ANQ le même jour ; cette loi ordonne, entre autres, le regroupement des municipalités de Charny, Saint-Nicolas, Lévis, Pintendre, Sainte-Hélène-de-Breakeyville, Saint-Étienne-de-Lauzon, Saint-Jean-Chrysostome, Saint-Joseph-de-la-Pointe-de-Lévy, Saint-Lambert-de-Lauzon, Saint-Rédempteur et Saint-Romuald ; elle ordonne la disparition des municipalités régionales de comté de Desjardins et des Chutes-de-la-Chaudière. Un comité de transition est chargé de prendre toutes mesures pour que les structures de la nouvelle ville soient en place et mises sous l'autorité du conseil de la nouvelle ville élu le 4 novembre 2001.

  • Centres d'intérêt -


Église paroissiale (2003) ; orgue Casavant (1919)
Parc de la Chute de la rivière Chaudière ; haute de 35 m et large de 121 m, la chute, entourée de 5 belvédères, est traversée par une passerelle suspendue longue de 113 m.
Barrage sur la rivière Chaudière ; construit en 1903 pour l'alimentation d'une centrale hydroélectrique mise hors service en 1970.

  • Services -


Centre de triage ferroviaire.
Centre hospitalier Paul-Gilbert (80 lits).
Une école publique secondaire. Deux écoles publiques (préscolaire et primaire).

  • Toponymie -


Charny rappelle le souvenir de Charles de Lauson de Charny (11629-1689). seigneur de Lauzon et administrateur de la Nouvelle-France (1656).

  • Repères géographiques -


Sur le versant droit du bassin du Saint-Laurent, au sud-sud-ouest de Lévis, sur la rivière Chaudière.
Municipalité régionale de comté des Chutes-de-la-Chaudière.
Diocèse de Québec.
Région touristique de la Chaudière-Appalaches. Carte 6.
Carte 6 sur Google Maps

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)