Chartrand (Réal)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Le 12 octobre 1971, Réal Chartrand qui venait de commettre un hold-up à la succursale de la Banque Provinciale du Canada à Saint-Augustin (Mirabel), est pris en chasse par les policiers Gabriel Labelle et Gilbert Martin de la Sûreté municipale de Sainte-Thérèse ; Chartrand abandonne son véhicule et, armé d'un pistolet Commando Mark III de calibre .45, prend la fuite à pied ; l'agent Labelle tire trois coups de semonce, Chartrand se retourne et tire deux fois dans sa direction ; le policier est atteint par deux balles dont l'une à l'épaule gauche qui dévie puis lui traverse le poumon et le coeur ; Chartrand continue sa fuite et atteint une maison du boulevard des Ormes où il prend en otage Hélène Sanche, une jeune fille de 13 ans ; il se rend finalement à la police sans avoir brutalisé son otage.

Le policier Labelle décède de ses blessures.
Chartrand est accusé de meurtre, trouvé coupable puis condamné à mort à la suite de son procès ; la sentence de mort est commuée en peine d'emprisonnement à perpétuité par le Gouverneur général du Canada.
Chartrand, décédé en 2003, fut le dernier condamné à mort au Canada, le Parlement ayant suspendu l'application de la peine capitale en 1969, puis l'ayant abolie en 1975.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)