Cliche (Robert)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Avocat né en 1921 (12 avril) à Saint-Joseph-de-Beauce.

Études au Séminaire de Québec, au St. Dunstan College at Charlottetown (devenu University of Prince Edward Island en 1969), au Collège de Lévis et à l'Université Laval à Québec-ULQ.
Président associé du Nouveau Parti démoratique du Canada-NPDC (1963-1968). Il est défait aux élections fédérale de 1965 et de 1968. Juge et juge en chef adjoint de la Cour provinciale du Québec-CPQ (1972-1978). Président de la Commission d'enquête sur l'exercice de la liberté syndicale dans l'industrie de la construction du Québec (1974-1975) ; Brian Mulroney et Guy Chevrette étaient les autres membres de cette commission.
Après la remise de son rapport, il partit en vacances dans le sud, puis il est retourné sur son banc de juge.
Fils de Léonce Cliche. Frère de Charles-Henri Cliche. Époux de Madeleine Ferron. Beau-frère de Marcelle Ferron et de Jacques Ferron. Neveu de Louis-Philippe Cliche. Père de David Cliche.
Décés en 1978 (5 septembre) à Québec.

  • Publications -


Quand le peuple fait la loi (en collaboration avec Madeleine Ferron, 1972)
Les Beaucerons, ces insoumis (en collaboration avec Madeleine Ferron, 1974).

  • Distinctions -


Chevalier de l'Ordre de la Pléiade (posthume, 1978).
Le nom de la municipalité régionale de comté Robert-Cliche honore sa mémoire comme celui de l'autoroute Robert-Cliche dans la région de la Chaudière-Appalaches.


  • Crédits :


Les cours de justice et la magistrature du Québec, Volume 2 (Ignace Deslauriers, juge retraité de la Cour supérieure du Québec, Direction des communications du ministère de la justice du Québec, Bibliothèque nationale du Québec, (1992)
Robert Cliche - Juge, politicien et humaniste (essai, Pierre C. Poulin, Presses de l'Université Laval-PUL, 2009).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)