Congrégation des hospitalières de Saint-Joseph r.h.s.j. (communauté religieuse de soeurs)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Éphémérides -


1636 Fondation de la Congrégation des soeurs hospitalières de Saint-Joseph à La Flèche (France) par Jérôme LeRoyer de La Dauversière et Marie de la Ferre.
1642 Fondation de l'Hôtel-Dieu de Montréal par Jeanne Mance et Jérôme Le Royer de La Dauversière avec l'aide financière de madame de Bullion ; l'Hôpital est situé à l'intérieur des murs de l'établissement de Ville-Marie. Au cours du printemps, la structure temporaire de l'établissement est inondé.
1643 Approbation de la constitution de la Congrégation.
1645 Inauguration de l'Hôtel-Dieu de Montréal ; le terrain de l'hôpital et son enclos sont alors situés sur un terrai élevé de la rue Saint-Paul Ouest entre ce qui est aujourd'hui le boulevard Saint-Laurent et la rue Saint-Sulpice dans le Vieux-Montréal..
1659 Malgré les objections de Mgr de Laval et des sulpiciens, Jeanne Mance confie l'Hôtel-Dieu de Montréal aux Soeurs hospitalières de Saint-Joseph qu'elle a ramenées de La Flèche, France ; les soeurs Catherine Macé (Massé) et Marie Maillet sont sous la direction de Judith Moreau de Brésoles, la première supérieure élue de la jeune communauté.
1673 Décès de Jeanne Mance ; ses restes sont inhumés sous la chapelle de l'Hôtel-Dieu.
1695 Incendie de l'Hôtel-Dieu de Montréal (angle des rues Saint-Paul et Saint-Sulpice) ; on croit que les restes de Jeanne Mance ont disparu dans l'incendie
1859 Les religieuses installent l'hôpital, le couvent, l'orphelinat et la maison pour vieillards sur un terrain de 150 acres (de la rue Durocher à Saint-Urbain et de la rue Sherbrooke à la rue Fairmount) donné par les frères Gabriel et Benoit Basset. ; la partie nord du terrain deviendra un jardin planté de pommiers, de poiriers, de pêchers et d'abricotiers ; l'intérieur du mur d'enceinte sera couvert de vignes. Elles transportent 23 cercueils contenant les restes des religieuses qui étaient décédées dans l'établissement de la rue Saint-Paul et les inhument sous la chapelle de leur nouvel établissement.
1861 (durant l'hiver) Les religieuses hospitalières de Saint-Joseph déménagent leur hôpital dans un bâtiment construit près de l'avenue des Pins. Une fois leurs terrains du Vieux-Montréal libérés, les religieuses y font construire un ensemble d'entrepôts sur le côté nord de la rue saint-Paul et y tracent des voies de circulation. Elles nomment les rues de Brésoles, Le Royer et Saint-Dizier, puis les cèdent à la ville de Montréal.
1861-1925 Les religieuses qui vivent au couvent sont cloîtrées.
1704 Inauguration du nouvel Hôtel-Dieu de Montréal.
1721 Incendie de l'Hôtel-Dieu de Montréal.
1734 Incendie de l'Hôtel-Dieu de Montréal.
1832 Plusieurs religieuses (hospitalières de Saint-Joseph) meurent au cours de l'épidémie de choléra qui ravage Montréal.
1847 Plusieurs religieuses (hospitalières de Saint-Joseph) meurent au cours d'une épidémie de typhus qui ravage Montréal.
1861 L'Hôtel-Dieu de Montréal déménage sur l'avenue des Pins.
(31 janvier 1861) Un service funèbre est chanté dans la chapelle de l'hôpital en l'honneur des restes de 178 religieuses inhumées dans cette chapelle entre 1659 et 1827 et dans une crypte de l'hôpital entre 1827 et 1861 ; ces restes furent inhumés dans une crypte sous la chapelle du nouvel Hôtel-Dieu, sur l'avenue des Pins.
1884 Fondation de l'Hôtel-Dieu d'Arthabaska (Victoriaville).
1905 La communauté cède l'emprise d'un boulevard à la ville de Saint-Louis-du-Mile-End (Montréal) qui le nomme Saint-Joseph en l'honneur de la communauté.
1908 Ouverture de l'Hôpital d'Arthabaska.
1913 Ouverture de l'Orphelinat d'Arthabaska.
1924-1929 La communauté assume la charge du St. Mary's Hospital à Montréal.
1950 Ouverture de l'Hôtel-Dieu de Saint-Jérôme.
1961 Le Gouvernement du Québec acquiert l'Hôtel-Dieu de Montréal lorsqu'il nationalise les soins de santé pour toute la province ; les religieuses conservent la propriété de leur couvent, de la chapelle, du musée, de la résidence et du jardin entourés d'un mur de 3 m. dans lequel se trouve une petite chapelle de pierres et où on cultive des plantes médicinales et un potager.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)