Coupal dit La Reine (Antoine)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)

Patriote.
Capitaine d'une compagnie de Frères Chasseurs au camp de Napierville du 3 au 9 novembre 1838.
Appréhendé le 11 novembre 1838 ; condamné à mort par la Cour martiale le 6 février 1839 pour haute trahison ; sa peine commuée en exil, il quitte la prison du Pied-du-Courant le 26 septembre 1839 pour se rendre à Québec où il est embarqué à bord du Buffalo qui part vers l'Australie le 28 septembre 1839; sa terre de 350 arpents est confisquée et sa maison incendiée après son arrestation.
Gracié en 1843, il rentre au Canada en 1844.
Arrière-petit-Fils d'Antoine-Coupal dit La reine.
Décès en 1875 ; inhumé à Saint-Jacques-le-Mineur.

Voir Québec (province). Crises. Émeutes de 1837 et de 1838.

  • Bibliographie -


Les Patriotes de 1837-1838 (Laurent-Olivier David, Jacques Frenette Éditeur Inc. 1981)


  • Distinctions -


Le nom de la rue Coupal de Montréal honore sa mémoire.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)