Cournoyer (Natasha)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Le 16 avril 1993, Claude Larouche, originaire du Saguenay, est condamné à un an de prison et 3 ans de probation pour avoir agressé une femme de 19 ans à Jonquière.

En 2003, Larouche écope d'une peine de 40 mois de prison pour avoir tenté d'enlever une fillette de 9 ans près de l'école de cette dernière.
Le 10 octobre 2003, une fillette de 9 ans est enlevée près de l'École Philippe-Labarre dans la municipalité de Mercier.
Le 20 juin 2005, Claude Larouche est condamné à 40 mois de prison pour l'enlèvement d'une fillette de 9 ans le 10 octobre 2003 ; le juge lui ordonne alors de fournir un échantillon de son ADN à la banque nationale d'ADN
Le 10 août 2009, le cadavre de Sonia Frappier est découvert à Laval.
Claude Larouche est soupçonné de l'homicide de Sonia Frappier.
Le 1er octobre 2009, vers 20 h., Natasha Cournoyer, 37 ans, une résidente de Piedmont employée de la division des communications des Services correctionnels du Canada, est vue vivante pour la dernière fois alors qu'elle se rend à son automobile dans le stationnement de l'édifice du 3 Place Laval à Laval où elle travaille.
Le 3 octobre 2009, Natasha Cournoyer est portée disparue et les recherches sont entreprises dans les environs de l'édifice de Laval.
Le 6 octobre 2009, vers 12 h., une employée col bleu de la ville de Montréal découvre le cadavre d'une femme derrière un épais buisson près d'un pylône d'Hydro-Québec à l'angle de la rue Notre-Dame Est et d'un chemin de gravier (36e Avenue) menant à une rampe de mise à l'eau pour bateaux sur le fleuve Saint-Laurent dans le secteur Pointe-aux-Trembles de Montréal.
Le 7 octobre 2009, le coroner identifie ce cadavre comme étant celui de Natasha Cournoyer ; l'échantillon d'ADN trouvé sur le corps de la victime correspond à celui de Claude Larouche ; du sperme contenant l'ADN de Larouche est trouvé dans la bouche de Natasha Cournoyer.
Le 11 octobre 2009 une certaine Dominique, une prostituée qui offrait ses services dans le journal, est agressée et violée ; Dominique s'est débattue et a mordu l'agresseur, puis, elle s'est réfugiée sur le balcon et l'agresseur s'est enfuit en laissant sur les lieux, une partie de ses lunettes brisées lors de l'agression.
Le 17 octobre 2009, Claude Larouche aurait agressé une prostituée chez qui il s'était rendu dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve ; pour cette agression, il est accusé de tentative de meurtre.
Le 6 novembre 2009, Claude Larouche, 48 ans, est accusé du meurtre prémédité de Natasha Cournoyer ; .
Le 23 juin 2011, un jury déclare Claude Larouche coupable du meurtre prémédité de Natasha Cournoyer et le juge le condamne à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 25 ans de sa peine derrière les barreaux.
Larouche est aussi soupçonné de l'homicide de Sonia Frappier dont le cadavre a été découvert à Laval le 10 août 2009.
La police aurait rouvert les dossiers de deux meurtres de femmes non résolus dont l'un remonterait à 1990.
Le dossier criminel de Larouche contient des accusations à Chicoutimi, Trois-Rivières, Joliette, Québec et Montréal. La procureure de la Couronne, Me Éliane Perreault demande que Larouche soit déclaré délinquant dangereux.
En juin 2013, Larouche reconnaît sa culpabilité à l'accusation de tentative de meurtre perpétrée le 11 octobre 2009 sur une certaine Dominique, une prostituée qui offrait ses services dans le journal ; c'est grâce à l'ADN sur les lunettes brisées que la police a pu identifier et retracer Larouche.
Le 9 mai 2014, Larouche ne conteste pas la demande de le faire déclarer délinquant dangereux ; cette désignation devait être décidée par Me Éliane Perreault promue juge de la Cour supérieure du Québec depuis le procès.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)