Davignon, D'Avignon (François-Joseph ou Joseph-François)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)

Époux d'Elizabeth Fitzgerald
Patriote des comtés de Rouville et de Chambly.
Appréhendé le 17 novembre 1837, en même temps que le notaire Pierre-Paul Demaray ou Desmarais pour implication, le 10 novembre précédent, lors d'une escarmouche avec un détachement de l'armée britannique, à Saint-Athanase ; leur libération, le 17 novembre, par un groupe de patriotes dirigés par Bonaventure Viger, constitue la première confrontation de l'Émeute de 1837.
Se réfugie aux États-Unis après sa libération.
Patriote interdit de séjour par proclamation du gouverneur Durham le 28 juin 1838, pour sa participation à l'Émeute de 1837. Réfugié à Rouses Point, États-Unis, il y soigne les blessés de la Bataille d'Odelltown du 9 novembre 1838.
S'installe comme médecin à Sable Forks, New York.
Pendant la Guerre de Sécession des États-Unis (1861-1865), il est chirurgien dans le 99th Regiment of New York des forces nordistes. Il tombe deux fois aux mains des Sudistes et il est détenu près de 4 mois en prison à Richmond Virginie.
Décès en 1867 à Sable Forks, États-Unis.

Voir Québec (province). Crises. Émeutes de 1837 et de 1838.

Titre honorifique -

Le nom de l'avenue François-Davignon de Montréal honore sa mémoire.

  • Bibliographie -


D'Avignon, médecin, patriote et nordiste (Jean Lamarre, VLB Éditeur, 2009)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)