Desrochers (Alfred)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de lettres (journaliste, poète et critique littéraire) né en 1901 à Saint-Élie-d'Orford.

Études au Collège séraphique de Trois-Rivières.
Correcteur d'épreuves, puis journaliste au quotidien La Tribune de Sherbrooke (1925-1942 et 1946-1952).
En service dans l'armée canadienne (1942-1944).
Père de Clémence DesRochers.
Décès en 1978 à Montréal.

  • Publications - Liste partielle


L'Offrande aux vierges folles (poésie, 1928)
À l'ombre de l'Orford (poésie, Librairie d'action canadienne-française, 1930 ; réédité par la Bibliothèque québécoise ; réédité par Biblio-Fides, livres de poche, 2014)
Paragraphes (poésie, Librairie d'action canadienne-française, 1931)
Le retour de Titus (poésie, Éditions de l'Université d'Ottawa, 1963)
Élégie pour l'épouse en-allée (poésie, Éditions du Parti Pris, 1967)
Oeuvres poétiques (textes colligés et annotés par Romain Légaré, Fides, 1977)

  • Distinctions -


Prix d'Action intellectuelle (1930)
Prix David de la Province de Québec (1932)
Prix Ludger-Duvernay de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal-SJBM (1964)
Membre de l'Ordre du Canada-MOC (1978)
En 2006, sa chanson Le Réveil de la nature est intronisée au Panthéon des auteurs et compositeurs de chansons populaires canadiennes qui ont marqué leur époque
Le nom du mont Alfred-Desrochers situé dans le parc du mont Orford dans la région des Cantons-de-l'Est honore sa mémoire

  • Crédits :


Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord (Réginald Hamel, John Hare et Paul Wyczynski, Fides, 1989)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)