Dollier de Casson (François)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Militaire (capitaine de cavalerie), prêtre catholique (sulpicien), historien et explorateur né en 1636 à Casson-sur-Erdre (France).

Délaisse une carrière militaire pour entrer chez les sulpiciens en 1657.
Arrive en Nouvelle-France le 7 septembre 1666. Curé de Trois-Rivières (1667-1668).
Supérieur des sulpiciens en Nouvelle-France et seigneur de l'île de Montréal (1670-1674 et 1678-1701) ; pour se remettre d'une maladie, il passe en France de 1674 à 1678.
Déplace le séminaire Saint-Sulpice construit en 1667 sur la rue Saint-Paul, et le reconstruit près de l'église Notre-Dame dont il dessine les plans ; cette première église Notre-Dame, ouverte au culte en 1678, parachevée en 1683, desservira la paroisse jusqu'en 1829 ; en 2010, le corps central du séminaire est toujours le plus ancien édifice de Montréal.
Premier historien de Montréal, le manuscrit de son Histoire du Montréal 1640-1672 a été découvert à Paris en 1844, copié à la demande de Louis-Joseph Papineau et publié par la Société historique de Montréal en 1868, par la Société littéraire et historique de Québec en 1871, puis par Ralph Flenley en 1928.
En 1672, avec le notaire-arpenteur Bénigne Basset, il dessine le tracé des rues Notre-Dame, Saint-Paul et Saint-Jacques et leurs premières rues transversales.
En 1680 et en 1700, il fait exécuter les premières tentatives de creusage du canal de Lachine.
Décès en 1701 à Ville-Marie (Montréal).

  • Distinctions- Le nom de la rue Saint-François-Xavier de Montréal honore sa mémoire comme celui du canton de Dollier proclamé en 1965 et situé au sud du lac Chibougamau dans la région touristique d'Eeyou-Istchee Baie-James.
Outils personels

Publicité

(Annonces   .)