Douglas (James)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de sciences (médecin, chirurgien) né en 1800 à Brechim (Écosse). Études à la Edinburg School of Medicine (Écosse). Émigre à Utica (New York, États-Unis). Pour bien connaître l'anatomie, il dissèque des cadavres exhumés des tombes de pauvres gens par des fosssoyeurs ; en 1826, on lui remet le cadavre d'un personnage notoire d'Utica ; lorsque le cadavre est reconnu par un proche, Douglas doit se sauver à Montréal pour échapper à la justice new-yorkaise. S'installe à Québec comme chirurgien. Directeur de l'Hôpital de la marine et des immigrants de Québec (1837-1850). Fondateur (1845), avec Joseph Morrin et Joseph Painchaud, de l'École de médecine de Québec, ainsi que de l'Hôpital Saint-Michel-Archange (l'Asile de Beauport devenu le Centre hospitalier Robert-Giffard) dont il fut surintendant de 1845 à 1865. S'établit en Pennsylvanie en 1875 pour y vivre avec son fils l'ingénieur minier James Douglas, le dernier de ses enfants vivants. À l'occasion de voyages en Égypte, il ramena des momies qui sont conservées au Metropolitan Museum of Art de New York. En 1907, pour honorer la mémoire de son père considéré comme un pionnier de la psychiatrie au Québec, James Douglas fils, donne 42 000 $ au Protestant Hospital for the Insane de Verdun ; en 1965, cet hôpital psychiatrique devient le Douglas Hospital. Décès en 1888 en Pennsylvanie (États-Unis) et inhumé dans le cimetière Mount Hernon de Sillery.
Outils personels

Publicité

(Annonces   .)