El Tomi (Mahmoud)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Le 20 janvier 1996, Mahmoud El Tomi massacre sa famille à coups de couteau et de marteau dans la résidence familiale de Longueuil ; sa femme et trois de ses filles décèdent lors de l'événement, mais l'une de ses filles âgée de 9 ans, poignardée à la tête, s'en sortira après un séjour de 10 mois à l'hôpital ; une autre de ses filles âgée de 18 ans échappe au carnage parce qu'elle était absente de la résidence au moment du drame ; immédiatement après les meurtres, Mahmoud tente vainement de se suicider ; il est condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 25 ans de sa peine derrière les barreaux ; en octobre 2011, après avoir purgé 15 ans de sa peine, il demande une libération conditionnelle qui lui est refusée à cause de l'opposition de la survivante.
Outils personels

Publicité

(Annonces   .)