Ellice (Edward)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme d'affaires (marchand, armateur, trafiquant de fourrures, seigneur) né en 1783 à Londres (Angleterre). En 1805, il hérite de la seigneurie de Beauharnois (64) au décès de son père ; il y fait construire plusieurs moulins, écoles, églises, et autres édifices publics. Député à la Chambre des communes de Londres (1818-1863). Secrétaire aux Finances (1830-1832), puis secrétaire à la Guerre (1833-1834) dans le gouvernement britannique. Se fait le promoteur de l'union des deux Canadas en 1832, mais son projet n'est pas accepté par la Chambre des communes de Londres. En 1831, il vend la seigneurie de Beauharnois (64) à la North American Colonial Association of Ireland, mais il doit la reprendre lorsque l'acheteur manque de capitaux. En 1838, il propose l'union fédérale des deux Canadas, et inspire la nomination de Durham qui en fera la recommandation dans son rapport d' enquête ; son fils, Edward Ellice agit comme secrétaire de la commission d'enquête présidée par Durham. Fils d'Alexander Ellice. Décès en 1863 à Glen Quoic (Glengarry, Écosse).


Simon McTavish, Alexander Mackenzie, Robert Grant, Isaac Todd, James McGill, Benjamin Frobisher, Joseph Frobisher, Edward Ellice, Charles Paterson et Peter Pond.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)