Ferrari Veillette (Nadya)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Le 11 janvier 2008, vers 22 h, les pompiers de Mason, une agglomération située à 35 km au nord de Cincinati, Ohio, États-Unis, découvrent Nadya Ferrari Veillette, 33 ans, et ses enfants, Marguerite, 8 ans, Vincent, 5 ans, et Jacob et Mia, des jumeaux de 3 ans, au deuxième plancher de la maison familliale en flammes située au 4500, Brackenview Court ; le père de famille, Michel Veillette, grièvement blessé de coups de couteau, était étendu sur le gazon en avant de la résidence ; la mère, qui avait apparemment reçu des coups de couteau au corps, et l'un des enfants sont déclarés morts sur les lieux, les 3 autres enfants décèdent dans un hôpital voisin et le père est détenu à la University Hospital de Cincinati ; le 15 février 2008, un grand jury accuse formellement Michel Veillette du meurtre de sa femme, de 4 meurtres avec circonstances agravantes et d'incendiat ; s'il est reconnu coupable de ces accusations, il est passible de la peine de mort dans l'État de l'Ohio. Le 15 avril 2008, le cadavre de Veillette est découvert pendu dans sa cellule de la prison du Warren County, Ohio, où il était détenu en attendant son procès ; il avait utilisé un drap de lit attaché à un support à serviettes pour mettre fin à ses jours. Michel Veillette, un ingénieur en informatique, montréalais d'origine ayant grandi dans l'arrondissement Ahuntsic-Cartierville, a également vécu à Laval et à Sherbrooke avant de se marier en 1997 et de s'installer aux États-Unis. Dans la première version donnée aux policiers le 13 janvier 2008, Veillette affirmait avoir répandu du gaz au deuxième étage de sa maison, y avoir mis le feu et avoir essayé en vain de sauver les enfants après s'être battu avec sa femme armée d'un couteau. Cependant, dans une entrevue donnée le 30 janvier au Cincinnati Enquirer, il dit que sa déclaration faite aux policiers le 13 janvier lui a été soutirée alors qu'il était sous l'effet des analgésiques ; il affirme que la querelle avec sa femme a éclaté au sujet de l'aventure qu'il vivait avec une certaine Sabba Siraj de Toronto et d'une dépense de 2 000 $ effectuée à même une carte de crédit pour l'achat d'une bague de 2 000 $ ; il aurait dit à sa femme qu'il la quittait et qu'il emmenait les enfants avec lui ; elle aurait mis le feu à la maison, puis se serait ruée sur lui armée d'un couteau et il l'aurait tuée en légitime défense ; lui-même blessé, il aurait tenté de sauver ses enfants avant de sortir de la maison en feu. Selon la reconstitution du crime publiée par la police après le décès de Veillette, l'ingénieur aurait eu une liaison avec Sabba Siraj, une stripteaseuse de Toronto, et son épouse aurait découvert la double vie de son mari en lisant le compte de carte de crédit qui comportait une dépense de 2 000 $ pour l'achat d'un «friendship diamond» dans une bijouterie Tiffany's de Detroit ; le 11 janvier, Nadya Ferrari Veillette confronta son mari avec sa découverte, la dispute éclata et Veillette déclara qu'il quittait le domicile et amenait ses enfants avec lui ; alors qu'il était affairé dans sa chambre à prendre ses affaires, sa femme lui asséna un coup de poèle à frire sur la tête et commença à lui donner des coups de couteau de cuisine ; s'étant emparé du couteau Veillette en aurait donné 13 coups à sa femme dont le 13e alla droit au coeur et fut fatal ; Veillette descendit alors dans le garage, y prit un bidon de gazoline, revint à l'étage des chambres, répandit l'essence dans le corridor adjacent à celles des enfants et mit le feu avec un allume-grill.
Outils personels

Publicité

(Annonces   .)