Fournier (Télesphore)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)

Études au Séminaire de Nicolet et à l'Université Laval à Québec-ULQ.
Bâtonnier du Barreau de la province de Québec (1867-1868).
Député du Parti libéral du Canada-PLC de Bellechasse à la Chambre des communes-Cdesc (1870-1875).
Député du Parti libéral du Québec-PLQ de Montmagny à l'Assemblée législative du Québec-ALQ (1871-1873).
Ministre du Revenu intérieur du Canada (1873-1874), ministre de la Justice du Canada (1874-1875), puis ministre des Postes du canada (1875) dans le cabinet d'Alexander Mackenzie.
C'est à titre de ministre de la Justice qu'il propose au Parlement canadien la loi créant la Cour suprême du Canada-CSC en 1875.
Juge à la Cour suprême du Canada-CSC (1875-1896) ; il est le premier juge canadien-français de cette cour.
Petit-cousin de Georges-René Fournier.
Décès en 1896 (10 mai) à Ottawa, Ontario, Canada.

  • Crédits -


Les Cours de justice et la magistrature du Québec (volume 1, Ignace Deslauriers, juge retraité de la Cour supérieure du Québec, Direction des communications du ministère de la justice du Québec, Bibliothèque nationale du Québec, 1991)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)