Gamelin (Marie-Eugénie-Émilie Tavernier)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Religieuse née en 1800 (19 février) à Montréal.

Fondatrice et première supérieure de la Congrégation des soeurs de la Providence-s.p.* (1843).
Sa communauté se dévoue auprès des personnes âgées, des personnes handicapées, des orphelins et des malades.
Ouvre un premier hospice à Montréal sur la rue Saint-Laurent, en 1828, puis un second sur la rue Saint-Philippe, en 1831. Sa communauté, établie à Montréal à l'angle des rues Sainte-Catherine et Saint-Hubert, y fonde l'Oeuvre de la soupe populaire en 1843 (cette oeuvre vivra jusqu'en 1962).
Le 15 août 1848, elle fonde la mission Sainte-Élisabeth de Joliette.
Fondatrice et propriétaire de l'hôpital Saint-Jean-de-Dieu (aujourd'hui Louis-Hippolyte-La Fontaine) pour les aliénés.
Veuve de Jean-Baptiste Gamelin.
On l'a surnommée l'Ange des prisonniers politiques.
Décès en 1851 (23 septembre, du choléra).

  • Distinctions -


Le nom du canton de Gamelin proclamé en 1966 et situé près de Mont-Tremblant dans la région de Lanaudière honore sa mémoire comme ceux de la circonscription électorale de Gamelin et de la place Émilie-Gamelin de Montréal. Promulguée vénérable par le pape Jean-Paul II le 23 décembre 1993.
Une statue sculptée à son effigie par Raoul Hunter, est installée à la station de métro Berry-UQÀM en 2000.
Proclamée bienheureuse par Jean-Paul II le 7 octobre 2001.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)