Gatineau, Gastineau (seigneurie)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Éphémérides -


1672 (3 novembre) Concession d'une seigneurie (3/4 de lieue de front sur le Saint-Laurent - lac Saint-Pierre - sur 1 lieue de profondeur) par l'intendant Talon à Pierre Boucher de Grosbois fils.
1712 (28 juillet) Vente de la seigneurie par Pierre Boucher de Boucherville à Louis Gastineau Duplessis qui lui donne son nom.
1750 (21 octobre) Augmentation de la seigneurie par 4 lieues de profondeur à l'arrière en faveur de Marie-Joseph Gastineau Duplessis ; voir Robert (seigneurie).
1766(26 mars) Vente d'une partie (2/3) de la seigneurie par Louis Gastineau Duplessis à Louis-Joseph Godefroy de Tonnancour.
1784 La seigneurie passe à Joseph-Marie Godefroy de Tonnancour.
1787 (12 mars) Des parties de la seigneurie passent de Joseph-Marie Godefroy de Tonnancour à Thomas Coffin, époux de sa soeur, Marguerite Godefroy de Tonnancour.
1795 (25 octobre) Saisie et adjudication à Nicolas Montour de la partie de seigneurie de Thomas Coffin.
1830 (8 mai) La partie de seigneurie de Nicolas Montour appartient à sa veuve, Geneviève Wills.
1854 (18 décembre) Abolition du régime seigneurial.

  • Repères géographiques -


Sur la rive gauche du lac Saint-Pierre, entre la seigneurie de Dumontier (24) et la seigneurie de la Pointe-du-Lac (26).
Division administrative seigneuriale de Trois-Rivières-DASTR.


  • Crédits -


Seigneuries et fiefs du Québec Dossiers toponymiques (Serge Courville et Serge Labrecque , CELAT Université Laval à Québec-ULQ, 1988

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)