Gould (James «Looney»)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Le 23 avril 2007, vers 22 h, Karina Paola Esquivel-Moya, 18 ans, une frêle latino-américaine pesant 50 kg, est tuée dans l'appartement 311 du 455 de l'avenue Racine à Dorval ; la victime s'était rendue chez son amie Imane Akhrif pour y prendre un verre et fumer un ou 2 joints ; dans l'appartement, en plus de Moya, il y avait Imane Akhrif, James «Looney» Gould, 23 ans, le copain d'Imane Akhrif depuis mars 2007, Sandrine Umelissa et Jeremia Gould, le frère de James ; vers la fin de la soirée, Karina a proposé à Imane Akhrif, qui avait perdu son job récemment, d'aller voir son patron dans un bar de la rue Saint-Laurent pour essayer de s'y faire embaucher ; James Gould s'y opposa ; une dispute s'ensuivit, Karina Paola Esquivel Moya s'interposa, et James Gould, pesant 90 kg, la renversa d'un coup de poing et s'acharna sur elle en lui assénant 7 coups de pieds à la tête comme si celle-ci était un ballon de football ; James Gould s'enfuit en autobus, les chaussures couvertes du sang de la victime ; son frère l'y rejoint et ils échangent leurs souliers ; recherché pour meurtre, James Gould est arrêté le 3 mai suivant à Ville-Saint-Pierre (Montréal) dans l'appartement de George Kevin White, puis il est accusé du meurtre non prémédité de Karina Paola Esquivel-Moya ; de son côté, White est accusé de complicité après le fait ; témoignant à son procès, Gould affirme qu'il avait pris 13 pilules d'ecstasy, qu'il avait bu plusieurs bouteilles de bière et des whisky shooters et qu'il avait fumé de la marijuana lorsqu'il a commis des actes de violence ayant causé la mort de la victime.

Le 8 avril 2008, Gould se bat avec un compagnon de cellule et est blessé ; alors qu'il est en chemin vers l'hôpital, on découvre un couteau de 6 pouces caché entre ses fesses ; dans sa cellule on découvre 2 bouteilles d'alcool ; suite à une demande du procureur de la couronne de le faire déclarer délinquant dangereux, Gould est envoyé à l'Institut Philippe-Pinel pour une évaluation psychiatrique le 5 mai 2009.
Le 8 avril 2009, le jury déclare Gould coupable d'homicide involontaire.
Le 23 avril 2009, la juge Sophie Bourque déclare Gould délinquant à contrôler pendant 10 ans après l'expiration de sa peine de prison en 2022 et le condamne à 15 ans de prison ; s'il avait été déclaré délinquant dangereux, la peine de prison aurait été sans terme défini ; la juge a refusé de créditer en double le temps passé par Gould en détention jusqu'à sa condamnation ; avant cette condamnation, le dossier de Gould comptait 23 condamnations (plusieurs pour crimes violents) dont il avait écopé à partir de l'âge de 13 ans.
En 2014, Gould attaque un gardien de prison au pénitencier de Drummondville et est condamné à six mois de prison à purger concurremment avec la sentence imposée pour l'homicide d'Esquivel-Moya.
En juin 2015, au cours du procès de James Gould, il est révélé qu'Imane Akrif, la petite amie de James Gould, aurait tenté de le protéger en affirmant que le crime avait été commis par deux hommes de race noire.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)