Guyon, Dion (Jean)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de métier (maçon) né en 1592 dans la paroisse Saint-Aubin de Tourouvre (Orne, Perche, France).

Arrive à Québec en juin 1634 avec sa famille (ses 7 de ses premiers enfants) ; deux autres enfants naîtront à Québec par la suite.
S'établit à Québec.
Père de la lignée Guyon/Robin d'Amérique.
Épouse Mathurine Robin dans la paroisse Saint-Jean de Mortagne (France) en 1615 ; de cette union sont issus Barbe Guyon (mariée à Pierre Paradis), Jean Guyon (marié à Élisabeth Couillard), Simon Guyon (marié à Louise Racine), Marie Guyon (mariée François Bélanger), Claude Guyon (marié à Catherine Colin), Denis Guyon (marié à Élisabeth Boucher), Michel Guyon (marié à Geneviève Marsolet) et François Guyon (marié à Marie-Madeleine Marsolet).
Arrive en Nouvelle-France en 1634 avec 8 de ses 10 enfants.
Le 14 mars 1634, Robert Giffard lui concède un arrière-fief dans la seigneurie de Beauport ; il le nomme Dubuisson.
Décès en 1663 dans la seigneurie de Beauport (58).
Le patronyme Guyon évoluera au cours des ans pour devenir Dion.
Ancêtre des Dion d'Amérique.
En 1729, il avait 2 150 descendants en Amérique du Nord.
L'un d'eux, André Dion exploite à Chambly la Ferme Guyon qu'il a ainsi appelé en souvenir de son ancêtre Jean Guyon.

  • Crédits -


Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Presses de l'Université de Montréal, 1983)
Naissance d'une population - Les Français établis au Canada au XVIIe siècle (Presse de l'Université de Montréal, 1987)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)