Héroux Devtek (entreprise industrielle)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Anciennement l'une des divisions de Bombardier Inc.


1942 Fondation de la Héroux Machine Parts spécialisée dans l'usinage de composants d'aéronef.
1960 Héroux Machine Parts entreprend la conception et la fabrication de composants de trains d'atterrissage.
1985 Cette division de Bombardier est achetée par Gilles Labbé et Sarto Richer. Le chiffre d'affaires de la compagnie atteint environ 13 M $.
2000 L'entreprise devient Héroux Devtec lorsque la compagnie acquiert la compagnie Devtek Corporation d'Arlington (Texas, États-Unis).
2003 L'entreprise compte une dizaine d'ungénieurs.
2007 Le chiffre d'affaires de la compagnie est de 308 M $.
2008 (Juillet) La compagnie signe un contrat avec le constructeur brésilien Embraer pour concevoir et développer le train d'atterrissage des avions d'affaires Embraer Legacy 450 et 500.
2009 La compagnie a des contrats avec les entreprise suivantes : Bell Helicopter Textron pour des composants de structures (cabine, habitacle de pilotage, fuselage arrière) de l'appareil Bell 429, Embraer du Brésil pour la conception et la fabrication des trains d'atterrissage des avions d'affaires Legacy 450 et Legacy 500, Bombardier pour la conception et la fabrication des trains d'atterrissage des avions d'affaires Learjet 85, Israel Aerospace Industries pour des pièces d'aluminium et titanium de la structure de ses F-15 et F-16, Messier-Dowty pour fabriquer les trains d'atterrissage.
2010
La compagnie obtient un contrat de 25 M $ pour la fabrication des trains d'atterrissage des 17 avions Hercules C-130J achetés de Lockeed Martin pour les Forces armées canadiennes.
(9 avril) La compagnie annonce l'acquisition de la Eagle Tool Machine Co. de Springfield, Ohio, États-Unis (fabrication de pièces usinées pour trains d'atterrissage d'avions militaires et civils ; chiffre d'affaires : 38 M $US ; 180 employés).
(Mai) La compagnie annonce qu'elle investira 26,5 M $ en équipement de pointe à son usine de Kitchener, Ontario, qui fabrique des composantes de trains d'atterrissage pour gros porteurs.
(13 mai) La compagnie annonce qu'elle fermera son usine de Rivière-des-Prairies (34 employés) en septembre 2010 ; cette usine fabrique des composantes de trains d'atterrissage pour petits avions.
(26 novembre) La compagnie annonce qu'elle a obtenu le contrat pour la conception et la fabrication des trains d'atterrissage des avions d'affaires Falcon que la compagnie Dassault Aviation de France est à développer.
2011
L'entreprise a des usines à Dorval, Longueuil et Laval et Saint-Hubert au Québec, à Kitchener et Toronto (Ontario), à Arlington (Texas, États-Unis), à Springfield, Cleveland et Cincinnati (Ohio, États-Unis) et emploie 1 500 personnes ; le chiffre d'affaires de la compagnie atteint 360 M $.
(8 février) La compagnie obtient un contrat de 175 M $ de la compagnie Bombardier pour fournir d'aérostructures dont notamment les nervures et les longerons d'ailes, de cadres de fuselage et autres composants de structure pour les avions de la CSeries et le Learjet 85.
(26 avril) La compagnie annonce qu'elle investira dans la construction d'une nouvelle usine (4 200 m2) située près de celle de Bombardier Inc. dans le parc aérospatial de Querétaro, Mexique).
2012
(17 juillet) L'entreprise annonce la vente de ses usines de produits industriels (pièces d'avion et d'hélicoptères, composants de turbines d'éoliennes et d'aérostructures pour la somme nette de 232 Millions de dollars à la compagnie américaine Precision Castparts ; la vente couvre les installations de Dorval, Queretaro au Mexique. Arlington au Texas, et Cincinnati en Ohio.
(18 juillet) L'entreprise annonce l'obtention du renouvellement pour 4 ans d'un contrat de la part de l'armée de l'air américaine pour l'entretien et la réparation des trains d'atterrissage des appareils KC-130, et KC-135R ; la valeur de ce contrat est évaluée à 90 M $. L'entreprise est également responsable de la fabrication et de la livraison des pièces de remplacement propres à ces appareils.
(Août) L'entreprise obtient le contrat de fabrication de trains d'atterrissage de tous les hélycoptères Chinook H-47 pour l'armée américaine
2013
(Mars 2013) L'entreprise lance un programme d'investissement de 150 M $, dont 48,9 M $ en prêts remboursables du gouvernement fédéral pour mettre au point des trains d'atterrissage plus verts et plus performants ; l'entreprise compte maintenant une centaine d'ingénieurs. L'entreprise fournit des trains d'atterrissage pour les appareils Learjet 85 de Bombardier, Embraer 450 et Embraer 500 d'Embraer, le nouvel avion d'affaires de Dassault et les hélicoptères Sikorsky CH53K.
(17 septembre 2013 La division américaine de l'entreprise (HDI Landing Gear) annonce qu'elle a été choisie par la Boeing Co. comme seul fournisseur des trains d'atterrissage pour ses appareils B777 et B777X ; ce contrat, qui vise 100 appareils livrés chaque année, devrait se poursuivre de 2017 à 2028. ; la fabrication sera partagée entre les usines canadienne et américaine de l'entreprise.
(4 novembre 2013) La compagnie met temporairement à pied 40 de ses employés à Longueuil à cause de la diminution des dépenses militaires dans le budget des États-Unis et d'un récent arrêt des dépenses du gouvernement américain au cours duquel le président Barak Obama est temporairement mis en échec par les Républicains.
2014
(3 février 2014) La compagnie acquiert la compagnie AAPH, une filiale de la compagnie britannique BBA Aviation. Cette transaction de 124 millions $ fera monter le chiffre d'affaires de la compagnie par 33 % et permettra de diversifier les sources de revenus. La compagnie devient ainsi le 3e produteur de trains d'atterrissage au monde après Goodrich co. et Messier-Bugatti-Dowty.
(3 avril 2014) Réal Raymond devient président du conseil d'administration de la compagnie.
(Semaine du 7 avril 2014) Vol inaugural du Learjet 85 de Bombardier aéronautique.
C'est la compagnie Héroux-Devtek qui a obtenu le contrat de conception et de fabrication du train d'atterrissage du Learjet 85.
(7 août 2014) L'entreprise annonce qu'elle implantrera un nouvelle usine à Seattle près des usines de Boeing.
(27 janvier 2015) L'entreprise annonce qu'elle devra comptabiliser une charge de 7,9 millions $ reflétant la perte de valeur des coûts de développement des trains d'atterrissage pour le Learjet 85 que Bombardier a décidé d'abandonner.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)