Hertel (seigneurie)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Éphémérides -


1633 (3 décembre) Concession d'une seigneurie (200 arpents) par la Compagnie de la Nouvelle-France à Jacques Hertel de La Fresnière qui la nomme Hertel.
1651 (10 août) Au décès de Jacques Hertel, la seigneurie passe à sa veuve, Marie Marguerie (1/2) et à ses 3 enfants François Hertel de Lafresnière et de Chambly (1/6), Marie-Madeleine Hertel (1/6) et Marguerite Hertel (1/6).
1652 Au mariage de Marie Marguerite, sa partie de seigneurie entre dans le patrimoine commun avec son mari, Quentin Moral.
1830 Vente d'une partie de la seigneurie (50 arpents) par les héritiers de Françoise Lefebvre de Bellefeuille, descendante de Jacques Hertel, à William Craigie Holmes Coffin.
1854 (18 décembre) Abolition du régime seigneurial.
1860 La seigneurie est divisée en 5 lots accordés respectivement à Jean-Baptiste Lottinville, Isidore Dugré et Flavien Lottinville (un lot), à Isidore Dugré (un lot), à Geneviève Berthelot, veuve de Joseph Badeau (un lot), à Mary McCarthy, veuve de Moses Hart, (un lot), et aux ursulines de Trois-Rivières, Étienne Tapin et Harriet Sawtell, veuve de James Dickson (un lot).

  • Repères géographiques -


Sur le site de l'actuelle municipalité de Trois-Rivières.
Division administrative seigneuriale de Trois-Rivières-DASTR.


  • Crédits -


Seigneuries et fiefs du Québec Dossiers toponymiques (Serge Courville et Serge Labrecque , CELAT Université Laval à Québec-ULQ, 1988

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)