Hudson (municipalité de ville)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Superficie - 21,62 km2.
  • Gentilé - Hudsonite (anglais).


  • Éphémérides -


1841
Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Pointe-à-Cavagnal.
1842
Construction de la St. James Anglican Church.
1845
François Coste, ingénieur et chimiste français, découvre l'excellence des sables de silice de Pointe-Cavagnal.
1847
Mise en exploitation de l'usine de la compagnie Ottawa Glass, propriété des imprimeurs montréalais, Stewart Derbyshire et Georges-Édouard Desbarats.
1849
Construction de la St. Charles Methodist Church.
1854
Le bureau de poste prend le nom de Pointe-à-Cavagnal.
1857
Fermeture de la Ottawa Glass Company.
Vers 1860
Mise en exploitation de la Canada Glass Works, propriété du lithographe montréalais, George Matthews.
1865
Le bureau de poste prend le nom de Hudson.
Vers 1875
Fermeture de la Canada Glass Works.
1877
(1 janvier 1877) Constitution de la municipalité du village de Como par détachement de celle de Vaudreuil.
1895
Fondation de la mission Saint-Thomas-d'Aquin.
1896
Le bureau de poste prend le nom de Hudson Heights.
1897
Érection canonique de la paroisse Saint-Thomas-d'Aquin et nomination du premier curé résidant.
1899
Ouverture des registres de la paroisse Saint-Thomas-d'Aquin.
1908
Onésime Fortier et son frère Omer Fortier conduisent le premier yacht à essence de la traverse Oka-Hudson.
1910
(1 septembre 1910) Incendie de la scierie de William Hodgson.
1918
(8 février 1918) Constitution de la municipalité du village de Como-Est.
1921
La municipalité du village de Como adopte le nom de Hudson.
1923
La population de la paroisse Saint-Thomas-d'Aquin est de 1 025 âmes.
1925
Constitution de la municipalité du village de McNaughton par détachement de celle du village d'Hudson.
1926
La municipalité du village d'Hudson adopte le nom d'Hudson Heights et celle de McNaughton adopte le nom de Hudson.
1936
Fondation d'un chapitre du Victorian Order of Nurses à Hudson.
1969
(7 juin 1969) Regroupement des municipalités de Como-Est, Hudson Heights et Hudson sous le nom de cette dernière.
1990
La population d'Hudson est de 4 426 habitants.
2000
La population d'Hudson est de 4 753 habitants.
2002
(1 juin 2002) Les Services de police de Coteau-du-Lac, Hudson, Les Cèdres, L'Île-Perrot, Notre-Dame-de-l'Île-Perrot, Pincourt, Saint-Clet, Saint-Lazare, Terrasse-Vaudreuil et Vaudreuil-Dorion sont abolis et leurs agents sont intégrés à la Sûreté du Québec.
2010
La population d'Hudson est de 5 181 habitants.
En 2013, Madame Louise Léger-Villandrée tente de se suicider.
2014
(Octobre 2014) La directrice générales de la municipalité est arrêtée par l'Unité permanente anti-corruption-UPAC et elle est accusée de fraude, abus de confiance et utilisation de faux documents.
2015
(23 février 2015) La directrice générale de la municipalité, Catherine Haulard est suspendue pour 2 semaines pour avoir refusé de travailler avec le négociateur engagé par la municipalité pour négocier la convention collective avec ses employés syndiqués. Madame Haulard n'est pas revenue au travail et elle poursuit la municipalité pour harcèlement, diffamation et discrimination.
(Fin de février 2015) Le trésorier de la municipalité, Ramin Jawanda démissionne peu après la suspension de Madame Haulard
(23 mars 2015) Lors d'une réunion spéciale du conseil de la municipalité, Jacques Lemieux est embauché pour remplacer Madame Haulard.
(25 mars 2015) Vincent Maranda, le greffier de la municipalité avise la municipalité qu'il prend un congé d'un mois à cause du stress qui l'afflige ; il remet en question la procédure qui a conduit à l'embauche de Jacques Lemieux pour le poste de directeur général de la mumcipalité.
(28 mars 2015) Un article du quotidien The Gazette décrit la procédure d'embauche du nouveau directeur général et les commentaires du conseiller Spencer
(29 mars) 2015 Jacques Lemieux démissionne lorsque le conseiller Robert Spenser ait critiquépubliquement la façon dont la décision de l'embaucher avait été prise.
(2 avril 2015) Revenu Québec saisit une voiture appartenant à la directrice générale et plusieurs meubles de sa résidence ; Revenu Québec soupçonnait que Louise Léger-Villandré se préparait à vendre ses biens compromettant ainsi les intentions de Revenu Québec de les saisir pour impôts impayés. Louise Léger-Villandré a travaillé pour la municipalité pendant 40 ans et la police croit qu'elle a encaissé des chèques de la municipalité pour une valeur de 1,4 million $ entre 1996 et 2013 ; là-dessus, madame Léger-Villandré devrait plus de 300 000 $ en impôts impayés sur ces appropriations.
(11 décembre 2015) Madame Léger-Villandré reconnaît sa culpabilité à 6 des 19 accusations qui pèsent contre elle dont abus de confiance, fabrication de faux, emploi de documents contrefaits et fraude ; elle aurait fabriqué de faux chèques pour ensuite les encaisser personnellement.

2016
(22 février 2016) Madame Léger-Villandré est condamnée à 30 mois de prison.
(28 septembre 2016) La Commission canadienne des libérations conditionnelles-CCLC autorise le transfert de Madame Léger-Villandrée du pénitencier vers un centre résidentiel communautaire et acceptent qu'elle retrouve sa liberté complète en décembre 2016.
(31 décembre 2016) Llindel Darling, 24 ans, de Vaudreuil-Dorion, qui est en probation pour terminer une sentence reçue le 10 décembre 2014 après avoir reconnu sa culpabilité à trois accusation d'assaut avec arme perpétré le 31 octobre 2010, blessant trois personnes au cours d'un party d'Halloween dans une maison d'Hudson, échange des coups de feu avec des policiers et est blessé d'une balle à la tête ; le 2 novembre 2018, alors qu'il est suffisammant rétabli pour répondre aux accusations qui pèsent contre lui, il renonce à son droit de demander une libération sous caution à Montréal et à Longueuil comprenant une fusillade de la veille du Jour-de-l'an 2017 pour lequel il est accusé de possession d'une arme prohibée et d'utilisation de cette arme en la pointant vers une autre personne le jour où il a été blessé. En avril 2017, il est jugé apte à subir son procès ùprès avoir subi un examen de santé mentale ; il est alors transféré à une prison provinciale.

Hudsonites cités dans La Mémoire du Québec -

Pierre-H. Cadieux. Jean-Paul L'Allier.

  • Attraits :


Église anglicane St. Mary's (1867).
Église St. James Anglican Church (1842).
Église Côte St. Charles United Church (1905).
Église Saint-Thomas-d'Aquin ; cinq tableaux de Toussaint-Xénophon Renaud ; orgue Casavant (1925).
Parc nature Sandy Beach
Greenwood Center for Living History ; logé dans une résidence construite en 1732.


  • Sports -


Golf ; un parcours de 18 trous (The Falcon).

  • Services -


Traversier Oka-Hudson.

  • Toponymie -


Originellement appelée Como, le site ressemble à la région italienne de Como; les Delesderniers, famille pionnière de Como, venaient de la partie de la Suisse située à proximité du lac Como, ce qui expliquerait aussi le nom choisi pour la municipalité.
Hudson rappelle le souvenir de Elisa Hudson, épouse de George Matthews, propriétaire d'une grande verrerie exploitée à cet endroit vers 1860.

  • Repères géographiques -


Sur le versant gauche du bassin du Saint-Laurent.
Au nord-ouest de Vaudreuil, au bord du lac des Deux-Montagnes, en face de Oka.
Diocèse de Valleyfield.
Municipalité régionale de comté de Vaudreuil-Soulanges.
Communauté métropolitaine de Montréal.
Région touristique de la Montérégie.

  • Accès : Route 342 ou Autoroute de la Rive-Nord (40).

Carte 9.

Carte 9 sur Google Maps

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)