Islamisme vs Terrorisme

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Éphémérides -


(Avril 2013)
Chiheb Esseghaier, 30 ans, un Sherbrooquois d'adoption d'origine tunisienne, est accusé d'avoir comploté pour préparer un attentat contre un train de Via Rail.
Il voulait ainsi protester contre l'intervention des soldats canadiens en Afghanistan.
Il a fait des études à l'Université de Sherbrooke et à l'Institut national de la recherche scientifique-INRS de Varennes.
Il a fréquenté une mosquée du quartier Côte-des-Neiges de Montréal.
Il est accusé de complot pour meurtre, participation aux activités d'un groupe terroriste, incitation à participer à des activités terroristes et complot afin de nuire au transport public.
Détenu à Toronto, sa cause a été reportée à 2 reprises parce qu'il ne peut trouver un avocat qui le défendrait en vertu du Coran, pas en vertu du Code criminel canadien ; il prétend qu'il n'obéit pas au Code criminel canadien mais au Coran qui, selon son interprétation, permettrait aux hommes d'assassiner leurs congénères dans certains cas ; il affirme «Si tu as le droit de tuer, tu tues».
(20 octobre 2014)
Une automobile conduite par Martin dit Ahmad leConverti Rouleau, 25 ans, un entrepreneur converti à l'islam et qui est membre du groupe radical appelé État islamique-ÉI, fonce sur 3 soldats de l'armée canadienne qui marchaient dans le stationnement du petit centre commercial de la rue du Séminaire à Saint-Jean-sur-Richelieu ; deux militaires sont blessés dont l'adjudant Patrice Vincent, 53 ans, qui décédera à l'hôpital ; des agents du Service de police d'Ottawa prennent l'automobile de Rouleau en chasse ; celle-ci fait une embardée quand, ayant vu sur la route un tapis clouté posé par la police, Rouleau veut l'éviter en faisant une sortie de route ; après plusieurs tonneaux, l'automobile s'immobilise sur le toit dans le fossé près de la rue Schubert ; Rouleau en sort, puis, armé d'un long couteau de chasse se dirige vers les policiers ; ceux-ci, se sentant menacés, tirent sur Rouleau qui s'effondre. Rouleau était l'objet d'une enquête par le Service de renseignement de sécurité-SCRS de la Gendarmerie royale du Canada-GRC, ce qui avait entraîné la saisie de son passeport. Cet événement devrait être vu dans le contexte de la décision du Gouvernement du Canada de faire partie d'une coalition de pays qui déploient des soldats en Irak et en Syrie pour déloger les membres du groupe armé État islamique=ÉI qui occupe une partie du territoire de ces pays pour imposer sa version de la religion.
(Septembre 2014)
Un message du porte-parole officiel du groupe dit État islamique-ÉI demande à ses sympathisants d'attaquer les ressortissants de différents pays qui s'opposent au groupe dit État islamique-ÉI dont le Canada : «Si vous pouvez tuer un infidèle américain ou européen - en particulier les méchants et sales Français - ou Australiens ou Canadiens ou tout citoyen des pays qui sont entrés dans la coalition contre l'État islamique-ÉI, alors comptez sur Allah et tuez-le de n'importe quelle manière ; frappez sa tête avec une pierre, égorgez-le avec un couteau, écrasez-le avec votre voiture, jetez-le d'un lieu en hauteur, étranglez-le». (La Presse, 21 octobre 2014, page A2).
(20 octobre 2014) Une automobile conduite par Martin dit Ahmad leConverti Rouleau, 25 ans, un entrepreneur converti à l'islam et qui est membre du groupe radical appelé État islamique-ÉI, fonce sur 3 soldats de l'armée canadienne qui marchaient dans le stationnement du petit centre commercial de la rue du Séminaire à Saint-Jean-sur-Richelieu ; deux militaires sont blessés dont l'adjudant Patrice Vincent, 53 ans, qui décédera à l'hôpital ; des agents du Service de police d'Ottawa prennent l'automobile de Rouleau en chasse ; celle-ci fait une embardée quand, ayant vu sur la route un tapis clouté posé par la police, Rouleau veut l'éviter en faisant une sortie de route ; après plusieurs tonneaux, l'automobile s'immobilise sur le toit dans le fossé près de la rue Schubert ; Rouleau en sort, puis, armé d'un long couteau de chasse se dirige vers les policiers ; ceux-ci, se sentant menacés, tirent sur Rouleau qui s'effondre. Rouleau était l'objet d'une enquête par le Service de renseignement de sécurité-SCRS de la Gendarmerie royale du Canada-GRC, ce qui avait entraîné la saisie de son passeport. Cet événement devrait être vu dans le contexte de la décision du Gouvernement du Canada de faire partie d'une coalition de pays qui déploient des soldats en Irak et en Syrie pour déloger les membres du groupe armé État islamique qui occupe une partie du territoire de ces pays pour imposer sa version de la religion.
(Septembre 2014) Un message d'un porte-parole officiel du groupe dit État islamique-ÉI demande à ses sympathisants d'attaquer les ressortissants de différents pays qui s'opposent au groupe dit État islamique-ÉI dont le Canada : «Si vous pouvez tuer un infidèle américain ou européen - en particulier les méchants et sales Français - ou Australiens ou Canadiens ou tout citoyen des pays qui sont entrés dans la coalition contre l'État islamique-ÉI, alors comptez sur Allah et tuez-le de n'importe quelle manière ; frappez sa tête avec une pierre, égorgez-le avec un couteau, écrasez-le avec votre voiture, jetez-le d'un lieu en hauteur, étranglez-le». (La Presse, 21 octobre 2014, page A2).
2015
(7 janvier 2015) Douze membres du personnel du magazine parisien Charlie Hebdo sont assassinés par balles dans le local du journal Libération où ils travaillaient depuis l'incendie de leurs propres bureaux à Paris ; le magazine avait publié des caricatures de Mahomet le prophète de l'Islam.
(8 janvier 2015)
Un forcené assassine une policière municipale à Montrouge, une localité située au sud de Paris.
(8 janvier 2015)
L'épicerie Hyper Cashère du 20e arrondissement de Paris est attaquée et quatre personnes sont tuées.
(9 janvier 2015)
La Gendarmerie royale du Canada-GRC annonce l'arrestation à Ottawa et à Montréal des jumeaux identiques Ashton Carleton Larmond et Carlos Larmond et de Suliman Mohamed ; ils sont accusés d'avoir participé à une activité pour un groupe terroriste. Ashton Carleton Larmond est aussi accusé d'avoir facilité une activité terroriste et d'avoir chargé une personne de se livrer à une activité pour un groupe terroriste. Carlos Larmons est aussi accusé d'avoir tenté de quitter le pays pour se joindre à des opérations terroristes à l'étranger. Ashton Carleton Larmond et Suliman Mohamed ont été arrêtés à Ottawa. Carlos Larmond a été interpellé à l'aéroport de Dorval à Montréal alors qu'il était sur le point de se rendre à l'étranger pour aller grossir les rangs d'organisations terroristes. (La Presse, 10 janvier 2015, Page A10 ; The Gazette, 15 janvier 2015, page A2 ; Le Devoir, 4 février 2015, page 1).
(12 janvier 2015) Suliman Mohamed, 21 ans, est intercepté à Ottawa en raison d'activités terroristes ; la GRC l'a accusé de participation à une activité d'un groupe terroriste et de complot en vue de participer à une activité terroriste avec les frères Larmond. (La Presse, 13 janvier 2015, page A5)
(15 janvier 2014) Le quotidien The Gazette rapporte que John Maguire, 24 ans, alias Abu Anwar Al Canadi, d'Ottawa aurait été tué à Kobani près de la frontière entre la Turquie et la Syrie. Il avait paru dans une vidéo de propagande islamiste dans laquelle il accusait le Canada d'entretenir une guerre contre les musulmans.
(4 février 2015) Le quotidien Le Devoir rapporte que la GRC a arrêté Awso Peshdary, 25 ans à Ottawa ; elle l'accuse d'avoir participé dans une activité d'un groupe terroriste et d'avoir financièrement facilité une activité pour un groupe terroriste ; un juge interdit à Peshdary de communiquer avec plusieurs personnes ; à la même occasion, la GRC accuse par contumace John Maguire, 24 ans et Khadar Khalib, 23 ans, dont les billets pour la Syrie avaient été payés par Peshdary en mars 2014 ; ces arrestations et accusations émaneraient de Khadar Khalib.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)